Inter-Environnement Bruxelles

Justice pour Adil, Cureghem et ses habitant·e·s

© Collectif Justice pour Adil

IEB est depuis quelques années installée au cœur de Cureghem à quelques pas de la course-poursuite et du lieu de collision qui a coûté la vie à Adil le vendredi 10 avril 2020 (lire notre article). Jeudi dernier, le parquet a remis publiquement son réquisitoire de non-lieu en faveur des policiers impliqués dans la mort d’Adil. Contrairement à ce qui a été perçu, cela ne clôture nullement l’enquête. Il appartient aujourd’hui à la Chambre du Conseil de statuer sur la tenue d’une audience publique. À ce stade on s’interrogera sur la disproportion des moyens mis en place par les autorités publiques aux différents stades de cette affaire. Que la police se soit jetée sur Adil ou que ce dernier soit venu percuter la voiture des premiers, nous relevons au même titre que l’avocat de la famille d’Adil qu’ « il vaut mieux ne pas déployer certains moyens si cela risque de mettre en danger la vie d’autrui ». Dans le même ordre d’idée, fallait-il déployer 150 officiers de police, des canons à eau, des fumigènes et procéder à l’arrestation de 80 personnes lors du rassemblement pacifique d’une centaine de personnes qui se tenait vendredi dernier à 14h sur la place du Conseil à Anderlecht pour faire part de l’incompréhension face à la décision du parquet ?

Contribuez, si vous le souhaitez, aux frais de justice de la famille d’Adil via le compte de soutien : BE 373 100 65 7117 28 (communication : Justice pour Adil).