Les centres commerciaux en périphérie : un concept dépassé. La tendance du futur c’est le shopping en ville

https://www.ieb.be/3079
10 mai 2011

A l'issue du séminaire du 5 mai 2011, « Quelle place pour les centres commerciaux à Bruxelles et en périphérie ? » la plate-forme inter-régionale pour une politique économique durable dénonce la surenchère des projets de centres commerciaux et exige une vision à long terme.

Quelle place pour les centres commerciaux à Bruxelles et en périphérie ? Les centres commerciaux en périphérie : un concept dépassé. La tendance du futur c’est le shopping en ville. La Plate-forme inter-régionale pour une politique économique durable exige une vision à long terme.

La plate-forme a été créée en avril 2010 suite à la présentation et à la surenchère de nombreux projets de prestige au sein de la Région de Bruxelles-Capitale et de la périphérie flamande notamment la multiplication des projets de centres commerciaux.

La Plate-forme est composée pour l’instant des associations suivantes : Bond Jeter Leefmilieu, le Bral (Brusselse Raad voor het Leefmilieu), IEB (Inter-Environnement Bruxelles), la Fédération Nationale des Unions de Classes Moyennes (FNUCM), ACV Regio Halle-Vilvoorde, CSC Bruxelles, ACW Brussel Halle-Vilvoorde et Unizo Regio Vlaams-Brabant en Brussel.

Les membres de la plate-forme considèrent qu’on ne peut construire le développement à long terme de la région de Bruxelles-Capitale et de la périphérie flamande sans une concertation inter-régionale forte et demandent que cette dernière soit mise en œuvre le plus rapidement possible. Une concertation interrégionale systématique avec toutes les entités fédérées est indispensable.

Cohérence inter-régionale plutôt qu’une course à qui pose la première pierre

Lors du séminaire du 5 mai 2011, la plate-forme a tenté de faire le tour de la question des différents projets de centres commerciaux lancés en région de Bruxelles Capitale et ses alentours, lesquels représentent ensemble une offre de shopping de plus de 273 449 m². Tous ces projets se situent au nord de Bruxelles ou dans les alentours directes. Il est impensable de concevoir que tous ces projets se réaliseront, la compétition actuelle en est la preuve.

Selon la Plate-forme une première action concrète sur le terrain consisterait dans la rédaction et le respect d’un volet commun au niveau de la Vlaamse Winkelnota et du Schéma de Développement Commercial de la Région de Bruxelles-Capitale.

Renforcement des centres animés, prospères et dynamiques

La plate-forme dénonce la surenchère des projets mégalomanes en matière de shoppings en cours de gestation au sein de la Région de Bruxelles-Capitale et de la périphérie flamande. De grands promoteurs immobiliers s’interrogent également sur le bien fondé de ces développements et optent davantage pour le renforcement des centres urbains. En effet, le potentiel
d’offres, déjà présent dans les centres urbains, en particulier au niveau du commerce est encore sous-utilisé. Les activités économiques doivent être intégrées judicieusement avec l’habitat, l’emploi, les commerces et les infrastructures de loisirs et de transport public. De cette façon, il est possible de réaliser un ensemble équilibré axé sur des quartiers animés, une réduction des déplacements voiture, une augmentation de la cohésion sociale et la préoccupation pour un meilleur ancrage locale des activités économiques.

Au sein des centres urbains, il existe suffisamment d’espaces disponibles pour des projets commerciaux à dimension humaine et le redéveloppement de noyaux commerçants de proximité dans les quartiers (épiceries, boulangeries, librairies, cafés, coiffeurs, pharmacie...), et par ailleurs considérés comme prioritaires dans les options des textes urbanistiques dédiés aux commerces, incluant par ailleurs également une importante plus-value économique. Le renforcement des centres urbains donne également lieu à une densification urbaine. Ces facteurs permettent aussi une organisation plus attractive du transport en commun.

Lors du séminaire, des critères objectifs mis en avant par des experts en la matière ont démontré l’intérêt qu’il y avait à privilégier le renforcement des centres urbains au lieu de fantasmer sur des mégas projets qui se concurrencent entre eux et mettent à mal l’offre commerciale existante.

Il est temps que la politique bruxelloise et flamande confirment dans la réalité les choix déjà considérés comme prioritaires dans les options des textes urbanistiques dédiés aux commerces.

Contacts

• Myriam Gerard, ACV – CSC Bruxelles, 0497/02 69 24.
• Ben Debognies, ACV Halle – Vilvoorde, 0475/84 13 48.

• Tomas Borremans, ACW Brussel – Halle Vilvoorde.

• Nancy Van Espen, UNIZO Vlaams – Brabant & Brussel, 0477/29 18 71.
• Francine Werth, FNUCM – Secrétaire Patronal Bruxelles, 0473/98 55 64.

• Erik Grietens, BBL - Bond Beter Leefmilieu, 0474/406 394.
• Claire Scohier, IEB – Inter-Environnement Bruxelles, 0473/667 505.
• Joost Vandenbroele, BRAL – Brusselse Raad voor het Leefmilieu, 0473/853 537.