Inter-Environnement Bruxelles
© IEB - 2021

Les critiques s’amoncellent sur le Good Living

Après de longues années de processus, la Région bruxelloise a accouché d’un projet d’actualisation du Règlement Régional d’Urbanisme (RRU) dénommé Good Living. L’enquête publique vient de se clôturer ce vendredi 20 janvier. La société civile n’a disposé que de six semaines incluant les vacances de Noël pour éplucher ce volumineux dossier technique qui touche à une multitude de dimensions urbaines allant de l’aménagement de l’espace public à l’habitat, en passant par la préservation de la biodiversité. Au vu des premiers retours récoltés, force est de constater que ce projet ne convainc pas : Lire ici la position commune signée par 50 associations et comités de quartier. Sous couvert de simplification, il amène surtout de la dérégulation, une porte ouverte au règne de l’arbitraire et un risque de spéculation immobilière. On voit difficilement au vu des critiques de tout bord comment ce projet passera la barre sans une refonte globale. C’est regrettable car le projet, s’il avait assumé sa position de règlement, aurait contenu des avancées nécessaires pour un aménagement urbain digne des défis sociaux et environnementaux que nous vivons. Vous pouvez prendre connaissance ci-dessous des positions spécifiques développées par l’ARAU, le BRAL, IEB, le Forum des jardiniers, le Réseau Habitat et Natagora.