www.ieb.befacebookpeertube
Problème d'affichage ?
 
 

La lettre d'IEB

Semaine du 14 mars 2022
Inter-Environnement Bruxelles (IEB) - Fédération de comités d'habitant·es.
Communiqué de presse

BAS-les-PAD réaliste, vigilant et solidaire, pas NIMBY !

© Bas les PAD - 2022

Depuis sa naissance, début 2020, la plate-forme citoyenne Bas-les-PAD dénonce la nature anti-démocratique et destructrice des PAD, tant sur le plan environnemental que social. Cela, face à un gouvernement qui invoque les bienfaits de la densification pour faire front à l‘évolution démographique bruxelloise et qui n’hésite pas à taxer ceux qui s’opposent à celle-ci de NIMBY ! Bas-les-PAD attend que le gouvernement bruxellois soit en cohérence avec les réalités d’aujourd’hui, avec les attentes des bruxellois·es, avec la nécessité de protéger les espaces naturels en ville et de réaliser des logements sociaux. Puisque la croissance démographique annoncée est désormais divisée par 5, divisons les volumes bâtis des PAD par 5 aussi pour se concentrer sur la réalisation de logements sociaux et laisser la place à la nature en ville.

Lire l'article complet.
Contact : Claire Scohier
 
Signataires : ARAUBas les PADBRALInter-Environnement Bruxelles (IEB)Natagora BruxellesRassemblement Bruxellois pour le Droit à l’Habitat (RBDH)
 
 
 
À voir

Y a-t-il un pilote dans le métro 3 ?

© Collectif Don't Look Down - 2022

Alors qu’il ne reste plus qu’une vingtaine de jours pour répondre à l’enquête publique sur le tronçon Nord du métro 3, Don’t look down continue à explorer les dessous du plus grand projet d’infrastructure bruxellois à travers des capsules vidéo dont chacune décortique un aspect du dossier. Trois nouveaux épisodes sont à découvrir : « Péché Capitale », « Y a-t-il un pilote dans le métro 3 ? » et « À bout de souffle ».

Vidéos : dontlookdown.be
 
Soutien

Non à la vente des logements de la rue de la Porte Rouge pour en faire des logements de luxe !

© monument.heritage.brussels - 2015

Un spectre hante les Marolles, celui du promoteur et de sa fidèle épouse la bureaucratie. La Fabrique d’Église-Saint-Jean-et-Etienne-aux-Minimes a récemment signé un compromis de vente concernant 5 immeubles situés dans les Marolles avec la société Medhar, spécialisée dans le logement de luxe, alors que le CPAS de la Ville de Bruxelles a fait une offre pour un montant à peine moins élevé.

L’Union des Locataires Marollienne adresse une pétition au gouvernement bruxellois pour annuler cette vente et stopper la gentrification des Marolles.

Lire l'article complet.
Pétition à venir : www
 
IEB y était

Journée des quartiers populaires contre la gentrification

© IEB - 2022

Ce samedi 12 mars des dizaines d’habitant.e.s essentiellement des quartiers populaires du Vieux Molenbeek, du quartier Maritime, de Cureghem et Saint Guidon se sont retrouvés accompagnés par plusieurs associations dont IEB. Ils ont participé à pas moins de huit balades pour questionner les transformations en cours et les politiques publiques aux alentours du canal, leur adéquation par rapport à leurs besoins, les difficultés à se loger, la pression immobilière, la densification qui écrase leur cadre de vie déjà fragile. Ils/elles se sont tous retrouvé.e.s au Centre communautaire Maritime pour échanger leurs impressions mais aussi s’organiser autour de revendications et d’actions. Une journée intense et joyeuse portée par les voix des quartiers populaires qui a donné le goût à nombre de participant.e.s de récidiver prochainement pour préserver l’importance des centralités populaires dans une ville qui tend à repousser les habitant.e.s moins aisés vers les marges.

Molenzine a pris des images ce jour-là et programme une émission sur le sujet pour le 30 mars. Plus d’infos prochainement sur facebook.

Reportage : bx1.be
Contacts : Claire Scohier, Martin Rosenfeld, Mohamed Benzaouia
 
IEB y était

L'opposition à la 5G en action

© Collectif Territoire sans 5G - 2022

Une quarantaine de personnes ont répondu à l’appel lancé par un collectif d’associations pour mener une assemblée ouverte à toutes et tous sur les effets délétères d’un déploiement à grande échelle de la 5ème génération de téléphonie et Internet mobiles. Organisée place Saint-Jean, le 10 mars dernier, des prises de paroles sur les effets avérés / prévisibles d’un tel déploiement (consommation énergétique croissante, extractivisme des métaux rares et conflits générés au Congo entre autres, obsolescence des terminaux mobiles dont recyclage peu ou prou impossible des métaux qui les composent, affaiblissement de la protection des Bruxellois·es, reconnaissance de l’électrohypersensibilité, surveillance des citoyen·ne·s dans les espaces publics ...) ont ensuite été discutées en sous-groupes. L’exercice a permis de dégager quelques pistes de mobilisation pour contrer cette fuite en avant qui ne répond à aucun besoin de la population... mais sert les intérêts et capitaux des industriels et des GAFAM. Ceux-là étant en totale contradiction avec le dernier rapport du groupe de travail II du GIEC rendu public le 28 février. Dans la mesure où il s’agit du sixième rapport de ce type produit par le GIEC, nous pouvons légitimement nous demander si nos gouvernants ont conscience de la gravité de la situation et de l’ampleur des mesures à prendre.

Le lendemain matin, une poignée d’activistes ont quant à eux souhaité interpeller les parlementaires bruxellois·e·s sur le même sujet ! Coïncidence, à l’ordre du jour de la plénière figurait, entre autres, le vote des amendements apportés aux ordonnances relatives à l’organisation des marchés du gaz et de l’électricité, dont les dispositions relatives au déploiement des compteurs communicants. À la suite de décisions de justice (Conseil d’État et Cour constitutionnelle), des modifications ont été apportées à l’ordonnance. Le texte revu propose que les personnes devront donner leur accord pour que le compteur soit communicant, éventuellement de manière filaire. Une proposition qui contourne la reconnaissance de l’électrosensibilité !

territoiresans5g.be
Contact : Stéphanie D’Haenens
 

Enquêtes publiques

IEB référence l’ensemble des enquêtes publiques des 19 communes bruxelloises, ainsi que des avis les concernant sur lafficherouge.ieb.be. Le site reprend les enquêtes en cours, et remonte jusqu’à 2003. Vous avez également la possibilité de recevoir, en vous créant un compte, chaque semaine par e-mail, les enquêtes publiques en cours, selon vos critères pré-établis.

Ces avis sur les enquêtes publiques en cours vous sont offerts gracieusement, sans subsides régionaux en urbanisme.
 
Avis positif de la Commission de concertation

Rempart des Moines : pourquoi les habitants n'ont-ils pas été entendus ?

L’enquête publique sur la démolition-reconstruction des cinq blocs du Rempart des Moines s’est clôturée avec une commission de concertation de plusieurs heures et riche en débat. Tous les intervenant·es extérieur·es à la commission ont demandé à ce que le projet soit revu en profondeur, en soulignant ses aspects négatifs ; la perte d’une centaine de logements sociaux, la densité et les gabarits du projet. Des 26.000 m² bâtis actuels, on passe à 43.000 m² sur un terrain de 14.000 m². Les voisin·es direct·es étaient nombreu·x·ses pour soulever une perte considérable d’espace public et différents problèmes de mobilité qui affecteront leur cadre de vie. Malgré tout cela, l’avis de la commission de concertation est positif - à l’exception de quelques conditions cosmétiques et ne reflète pas les différents avis entendus et argumentés ce jour-là. Cet avis fait également fi des 310 signatures récoltées ces dernières semaines pour exiger une refonte du projet.

Avis d’IEB - 08.02.2022
Avis de l’ARAU - 10.02.2022
Remarques d’un riverain - 22.02.2022
Contact : Mohamed Benzaouia
 

Métro Nord : 7000 pages à l'enquête !

2,3 milliards d’euros. C’est le montant réactualisé du budget nécessaire pour la création du projet de métro nord, un montant déjà revu à la hausse de nombreuses fois depuis l’approbation du projet en 2010 pour un montant de 900 millions d’euros. Un coût dont le financement post-2024 reste flou, ce qui n’empêche pas le projet et ses 7000 pages de documents d’être mis à l’enquête publique pour une durée d’un mois seulement. Un délai express qui rend d’autant plus regrettable le fait que l’étude d’incidences n’ait pas été rendue publique en amont alors qu’elle est clôturée depuis l’été dernier.

À l'enquête du 07/03 au 05/04.
Infos : metro3.be, openpermits.brussels
Résumé non technique de l’EIE
Etude d'incidences
Lire l'article complet.
Dossier : Métro 3
Contact : Damien Delaunois
 

Quatrième sess' pour Néo, un cancre urbain

Le Gouvernement bruxellois donne un coup d’accélérateur à la modification partielle du PRAS (Plan régional d’affectation du sol) nécessaire à la réalisation du projet Neo, modification attaquée à trois reprises, et avec succès, par diverses associations dont IEB.

On peut questionner la pertinence de poursuivre le développement d’un méga-centre commercial de 72.000 m² dans un contexte cumulé de crise climatique et économique qui devrait être vu comme une opportunité pour effectuer des changements durables et repenser le plateau du Heysel selon un nouvel équilibre moins prédateur.

Rappelons que sans le centre commercial, il n’est pas nécessaire de modifier le PRAS dont les affectations actuelles permettent la réalisation de 15.000 m² de commerces, bien assez pour disposer d’un noyau commerçant dynamique.

La modification partielle du PRAS établissant la Zone d’Intérêt Régional (ZIR) 15 pour réaliser le projet Neo, située sur le plateau du Heysel, est à l’enquête publique.

À l'enquête du 04/03 au 02/05.
Infos : perspective.brussels
Dossier : Heysel
Contacts : Claire Scohier, Damien Delaunois
 

Zéro pesticide

La Région de Bruxelles-Capitale se dote d’un nouveau programme de réduction des pesticides. Son objectif : favoriser la biodiversité, développer la nature en ville et garantir à la population un environnement plus sain.

À l'enquête du 18/01 au 20/03 .
environnement.brussels
 
> Consultez l'inventaire des enquêtes publiques et abonnez-vous à l'AFFICHE ROUGE pour recevoir, par mail, une liste répondant à vos critères.
 
 

Revue du web

À la une cette semaine :

Les associations : un modèle d’avenir ?

revuepolitique.be
> La revue du web.
 
À écouter

Podcast Housing Action Day #4 : la gentrifica-quoi ?

Dans ce nouvel épisode, trois travailleur·ses observent des changements qui témoignent d’un processus de gentrification et de ses conséquences sur la dynamique du quartier autour des halles de St-Géry.

Pour rappel, le Housing Action Day est une mobilisation internationale pour le logement pour laquelle une mobilisation est prévue à Bruxelles le 27 mars.

Podcast : youtube.com
 

Agenda

jeudi 17 mars
Se mettre en mouvement pour le droit au logement
17h30 @ Project(ion) Room, 55 Rue De Praetere, Uccle • Forum bruxellois de lutte contre la pauvreté
 
Les nouveaux visages de l’extrême droite et l’antifascisme
19h30 @ Point Culture Bruxelles, 145 Rue Royale, Ville de Bruxelles • POUR.press
 
vendredi 18 mars
Webinaire : stop au statut de cohabitant.e !
12h • PAC, MOC Bruxelles, CIEP
 
samedi 19 mars
Tour guidé à vélo : Anderlecht : entre cité-jardins et quartiers bourgeois
14h @ Square de l’aviation, Square de l'aviation, Anderlecht • Pro Velo asbl
 
dimanche 20 mars
Journées Bruxelloises de l’Eau
Jusqu'au 27 mars.
@ Plusieurs endroits, Bruxelles • Coordination Senne, Bruxelles Environnement
 
mardi 22 mars
Libérons l’eau de la bourse !
14h @ Place de la Bourse, Bruxelles
 
mercredi 23 mars
53e École urbaine de l’ARAU : faire de la ville un sujet de droit
Jusqu'au 25 mars.
@ Tour à plomb, 24, rue de l'Abattoir, Ville de Bruxelles • ARAU
 
" Qualité de l’eau de distribution et résidus de pesticides : constats et perspectives ?"
12h45
 
Fin et/ou suite du sans-chez-soirisme ?
14h @ Tri postal, 48A Avenue Fonsny, Saint-Gilles • Droit à un toit
 
jeudi 24 mars
Colloque : actualité des cités-jardins et du logement coopératif
Jusqu'au 25 mars.
@ CIVA, 55 Rue de l'Ermitage, Ixelles • CIVA
 
Le monde parallèle de l’économie informelle
17h30 @ Project(ion) Room, 55 Rue De Praetere, Uccle • Forum bruxellois de lutte contre la pauvreté
 
vendredi 25 mars
Vernissage de l’expo « Piss & love : les toilettes publiques à Bruxelles »
18h30 @ La Fonderie, 27 Rue Ransfort, Molenbeek-Saint-Jean • La fonderie
 
Des marchés et du trading à haute fréquence à l’urgence de ralentir pour mieux penser
19h30 @ Point Culture Bruxelles, 145 Rue Royale, Ville de Bruxelles • POUR.press
 
samedi 26 mars
Housing Action Day
Jusqu'au 27 mars.
 
Tour guidé à vélo : Koekelberg et Jette - de l’art nouveau à l’art déco
14h @ Maison Communale de Koekelberg, 6 Place Henri Vanhuffel, Koekelberg • Pro Velo asbl
 
dimanche 27 mars
Tour guidé à vélo : art nouveau à Schaerbeek et dans les squares
13h30 @ Maison des cyclistes, 15 Rue de Londres, Ixelles • Pro Velo asbl
 
Tour guidé à vélo : Bruxelles, ville cyclable
14h @ Salon Bike Brussels à Tour & Taxis, 7 Rue Picard, Molenbeek-Saint-Jean • Pro Velo asbl
 
samedi 2 avril
Tour guidé à vélo : Bruxelles des femmes
14h @ Maison des cyclistes, 15 Rue de Londres, Ixelles • Pro Velo asbl
 
Visite guidée des réserves naturelles du Poelbos et du marais de Jette
14h @ Réserve du Poelbos, 110 Avenue du Laerbeek, Jette • Contact : Jean Rommes - 02 427 77 57 • Commission de l’Environnement de Bruxelles-Ouest (CEBO)
 
vendredi 8 avril
Capitalisme et colonisation mentale
19h30 @ Point Culture Bruxelles, 145 Rue Royale, Ville de Bruxelles • POUR.press
 
 
À voir

[Vidéo] Mettre fin à la financiarisation du logement

© IEB - 2022

Alors que le dernier numéro de Bruxelles en mouvements est consacré à la promotion immobilière, cette nouvelle vidéo, produite par Dérive et IEB, vous emmène au cœur de la question de la financiarisation du logement. L’interview croisée de Manuel Aalbers, professeur à la KUL et d’Aline Fares, ancienne banquière militant aujourd’hui pour le droit au logement, permet d’aborder le déroulé, depuis la crise de 2008, des mécanismes financiers qui transforment le logement en marchandise ainsi que le rôle des pouvoirs publics aux côtés des promoteurs immobiliers.

Préparez-vous pour une plongée dans les eaux troubles de la promotion immobilière !

À voir : youtube.com, videos.domainepublic.net
BEM n°316 Dans la gueule de la promotion immobilière (févr. 2022)
Claire Scohier, Martin Rosenfeld
 
Petite annonce

Bruxelles en mouvements cherche points de distribution

© IEB - 2021

Le Bruxelles en mouvements (BEM) est actuellement tiré à 5000 exemplaires et distribué gratuitement dans plus de 150 points dépôts à Bruxelles. Si, comme nous, vous pensez que le BEM mériterait d’être diffusé plus largement, si vous souhaitez distribuer le BEM dans votre espace ouvert au public, si vous connaissez un ou plusieurs lieux où vous pensez que le BEM aurait sa place… écrivez-nous !

Lire l'article complet.
Abonnez-vous : ieb.be
Andreas Stathopoulos
 
 

Emploi

 

Agent de développement local

euclides.be
 

Un·e coordinateur·trice

bonnevie40.be
 
 
 

Bruxelles en mouvements

Bimensuel d'Inter-Environnement Bruxelles.
 
 
Dans la gueule de la promotion immobilière
Num. 316
février 2022
 

La promotion immobilière évoque un monde d’ombres et de mystères – mais aussi de tours miroitantes et d’argent. Elle inquiète autant qu’elle fascine. Mais comment façonne-t-elle la ville ? Qui sont ses principaux acteurs à Bruxelles ? Quel rôle jouent les pouvoirs publics à leur côté ? Et qu’est-ce que ça change pour les Bruxellois·e·s ? Ce dossier vous fera plonger dans les entrailles de la promotion immobilière pour se défaire de ses pouvoirs ensorcelants.

> Lire en ligne.
> Abonnez-vous !
 
Inter-Environnement Bruxelles (IEB)
Rue du Chimiste, 34-36, 1070 Bruxelles
02 801 14 80 - info@ieb.be - www.ieb.be
Habitant·es et associations pour une meilleure qualité de la vie à Bruxelles.
Se désinscrire.Relire les anciennes lettres d'infos.