Inter-Environnement Bruxelles
© IEB - 2021

sans-abri

13 brèves,

Actualités

Les personnes sans-abri et mal logées à Bruxelles : un état des lieux

4 novembre 2019

À côté de ses actions sur le terrain, le « secteur » de l’aide aux sans-abri a réussi la gageure de mettre au point une méthode robuste de recensement. C’est ce travail collaboratif essentiel, qui rend visible le statistiquement invisible, qui est publié par Brussels Studies. Le constat est sans appel, le nombre de personnes sans abri à Bruxelles ne cesse d’augmenter.

Droit à un toit ou dans le mur ?

29 janvier 2019

Assemblée ouverte du mouvement « Droit à un toit », pour jeter les bases d’actions concrètes et d’engagements fermes pour mettre fin au sans-abrisme. Les prochaines élections régionales, fédérales et européennes offrent l’occasion idéale pour envoyer un message clair aux instances décisionnelles.

Chasse aux SDF et aux sans-papiers à Saint-Gilles

13 juin 2018

Sous le tunnel de la gare du Midi, entre l’avenue du Roi et la rue des Vétérinaires, s’étaient réfugiés une trentaine de sans-abris. Le 8 juin, ils ont été dispersés par la police qui a ensuite supervisé l’installation de grilles qui interdisent maintenant non seulement leur retour, mais aussi le passage des milliers de personnes qui chaque jour utilisaient ce tunnel. Signez la lettre ouverte pour exiger des autorités communales qu’elles fassent retirer ces grilles de la honte.

Recours constitutionnel contre une loi anti-squat scélérate

11 mai 2018

Le 5 octobre 2017, le Parlement fédéral votait une loi soutenue par tous les partis de la majorité, inscrivant au Code pénal l’occupation d’immeubles sans titre ni droit. Auparavant, les squatteurs pouvaient déjà être expulsés au terme d’une procédure civile. Jugeant cette nouvelle mesure disproportionnée et contraire au droit au logement, un collectif d’organisations et de squatteur·e·s dépose un recours en annulation à la Cour constitutionnelle.

Mobilisation contre la loi anti-squat !

11 octobre 2017

La loi anti-squat a été votée ce 5 octobre à la chambre des représentants. Cette loi vise à criminaliser l’occupation d’immeubles ou d’habitations vides.