www.ieb.be - facebook
Problème d'affichage ?
 
 

La lettre d'IEB

Semaine du 27 octobre 2020
Inter-Environnement Bruxelles (IEB) - Fédération de comités d'habitant·es.
© Fabienne Loodts

Vers une quatrième vie pour les Abattoirs d’Anderlecht ?

IEB s’intéresse de longue date au devenir du site des Abattoirs d’Anderlecht et avait mis sur pied Forum Abattoir en 2013, un partenariat avec la SA Abattoir et le Centre de rénovation urbaine d’Anderlecht, pour assurer la mise en débat public du devenir du site. En 2015, Cataline Sénéchal publiait pour Forum Abattoir l’article « Les trois vies d’une exception urbaine ». Celui-ci retraçait 125 ans d’histoire des abattoirs au travers de trois périodes : sa naissance en 1890, construit par une société anonyme, sa gestion communale de 1920 à 1984 et sa reprise par une société anonyme jusqu’à aujourd’hui. L’article pointait le caractère exceptionnel du site notamment par le maintien d’un des derniers abattoirs au cœur de la ville. Sans doute parce que tout au long de ses trois vies, les abattoirs se sont montrés perméables et en interaction avec un quartier populaire, Cureghem. Ils en sont encore aujourd’hui le poumon social et économique grâce à un marché populaire et l’activité d’abattage de viandes pourvoyant, l’un et l’autre, à des emplois peu qualifiés et à des denrées à bas prix. Aujourd’hui, nous apprenons les négociations entre la commune d’Anderlecht et la Société d’aménagement urbain (SAU) de la Région pour une reprise de propriété des Abattoirs. En effet, la propriété d’une grande partie du sol est toujours aux mains de la commune et c’est la gestion du site qui a été confiée depuis 1984 à la SA Abattoirs (via un bail emphytéotique) jusqu’en 2050. Depuis l’arrivée d’un Master Plan de développement immobilier du site en 2011, IEB s’inquiète de l’éventuelle déconnexion du site par rapport aux besoins divers du quartier. Ces dernières années ont déjà vu l’émergence de diverses activités plus sélectives dans leur offre. Si le maintien du site en propriété publique est une bonne nouvelle pour ce territoire d’intérêt général, nous espérons que la Région (au travers de la SAU) ni visera pas à développer avant tout une attractivité supra-locale (déjà présente) et économiquement aléatoire par une mise en concurrence territoriale. Alors que dans ses trois vies, les abattoirs ont prouvé par leur attention au quartier, leur capacité à dépasser les crises.

 
Claire Scohier - Cataline Sénéchal
 
 
Carte blanche

L’aide sociale de première ligne : une aide en ligne, au bout du fil ou sur un fil ?

© CPAS Bruxelles-Ville

Les mesures de confinement ralentissent considérablement les procédures administratives auprès des CPAS et entravent ainsi l’accès à tous les autres droits fondamentaux comme le droit à une vie digne, à un revenu minimum, aux soins de santé, à l’enseignement, à la formation ou encore le droit à l’alimentation, etc.

Rassemblement Bruxellois pour le Droit à l’Habitat (RBDH)
lesoir.be (accès libre)
 
Soutien

Verdict d’un procès sur les luttes contre les centres fermés

En 2006, l’opposition au projet de construction du nouveau centre fermé « Le caricole », et plus largement les luttes contre les centres fermés, rassemblent de nombreuses personnes. Agissant de mille façons à Bruxelles, à Steenokerzeel et ailleurs, elles se soutiennent dans une lutte multiforme et de longue haleine pour rappeler que les centres fermés sont juste un moyen inhumain de cacher de notre vue les indésirables.

Entre 2008 et 2014, plusieurs personnes seront visées par une enquête anti-terroriste, qui permettra la mise en œuvre de méthodes d’exception : mises sur écoute, filatures, etc. En 2017, heureusement, la qualification de terrorisme tombe et en 2019, le jugement en première instance déclare l’irrecevabilité des poursuites. Mais le procureur s’acharne et va en appel. Ce 12/11, à 14 h, le juge rendra son verdict contre douze personnes accusées d’être membres d’une « association de malfaiteurs » et contre lesquelles l’accusation la plus grave serait d’avoir tenté de mettre le feu au centre fermé 127bis lors d’une manifestation durant laquelle furent tirés des feux d’artifices, manifestation joyeuse pour soutenir ceux qui sont à l’ombre. Les peines requises par le procureur vont de 3 à 6 ans de prison ferme. Sans revenir dans les détails sur les modes de répression mis en place ces derniers mois lors de diverses manifestations pour la justice sociale, force est de constater que ce procès s’inscrit dans une criminalisation croissante des luttes sociales.

Sarah De Laet
12/11 14h Verdict d’un procès sur les luttes contre les centres fermés @ Palais de Justice, Ville de Bruxelles
lalime.noblogs.org
 
Extrait du BEM

S’engager en ville : expériences du Marais Wiels, Josaphat et rue Geleytsbeek

© Olivier Spinewine & Jiacinto Branducci

Aux confins d’Uccle, rue Geleytsbeek, des riverains se sont regroupés contre un permis de lotir ; à Forest, divers groupes défendent le « marais Wiels » et à Schaerbeek la friche Josaphat. Ces trois expériences ont ceci en commun qu’elles défendent une nature en ville mise en danger par des projets immobiliers… Il s’agit ici de « zones à défendre » qui ont trouvé leurs défenseurs sensibles, devenus spécialistes de ces espaces. Ce sont des lieux qui ont permis que chacun s’empare, à sa manière, d’une problématique commune.

Cataline Sénéchal
 

Enquêtes publiques

IEB référence l’ensemble des enquêtes publiques des 19 communes bruxelloises, ainsi que des avis les concernant sur lafficherouge.ieb.be. Le site reprend les enquêtes en cours, et remonte jusqu’à 2003. Vous avez également la possibilité de recevoir, en vous créant un compte, chaque semaine par e-mail, les enquêtes publiques en cours, selon vos critères pré-établis.

De l’abbaye de Forest à « ABY »

La commission de concertation sur le permis d’urbanisme (PU / 27 398) concernant l’Abbaye de Forest, son parc et jardins - (subvention FEDER) a remis un avis favorable sur le projet ABY « sous conditions », essentiellement d’ordre patrimonial et architectural dont nous saluons pour la plupart la pertinence. Toutefois, l’opposition d’IEB concernant notamment la dérogation à démolir trois immeubles d’habitations sans compensation et le relevé du coût environnemental d’une opération de démolition reconstruction n’ont pas été retenues. Les maisons seront démolies et les annexes Mignot également. De même, nous aurions souhaité une condition plus facilement quantifiable que la « diminution des abattages d’arbres ». Par ailleurs, de nombreux groupes et associations locales n’ont pas obtenu de réponses sur le maintien du potager, la mise à disposition d’espaces associatifs, la possibilité de construire d’un exutoire des eaux excédentaires vers le nord sur site, etc. Nous les soutenons donc leurs demandes d’explications complémentaires auprès des pouvoirs publics et institutions compétentes. En effet, si IEB comprend l’urgence de respecter les délais de la subvention FEDER, elle souhaite toutefois que ce projet s’inscrive dans une logique de la démocratie urbaine.

lafficherouge.ieb.be
ABY - Avis de la C.C. - 13.10.2020
ABY - Avis d’IEB - 28.10.2020
Cataline Sénéchal
 

Démolition-reconstruction à St-Josse

14-18 chaussée de Louvain, avis défavorable de la commission de concertation pour un projet de 9 étages. Les arguments principaux concernent le gabarit du projet ainsi que l’aspect patrimonial. L’avis d’IEB et des riverains allaient également en ce sens. La commune a quant à elle remis un avis minoritaire favorable.

Ch. de Louvain - Avis de la C.C. - 28.10.2020
Ch. de Louvain - Avis d’IEB - 28.10.2020
Sarah De Laet
 
Enquêtes suivies par IEB

Sablon, au secours !

Après plusieurs opérations juteuses à Bruxelles, Immobel lance un nouveau chantier inutile en plein centre historique. Le projet comporte une grande démolition-reconstruction, une grave atteinte au patrimoine, ainsi qu’un appel d’air à la voiture. Nos élus vont-ils continuer à soutenir la spéculation immobilière ou vont-ils défendre les intérêts des habitants et la viabilité de nos quartiers ?

Pétition « Bientôt Sablon en chantier ! »

Enquête publique jusqu'au 29 octobre 2020.
Concertation le 18 novembre 2020.
lafficherouge.ieb.be
Mohamed Benzaouia
 
Enquêtes suivies par IEB

Tour & Taxis, encore et encore

Nouvelle enquête publique pour aménager le parc de Tour & Taxis, deuxième phase et régularisation de la drève sur base de la situation as-built.

Enquête publique jusqu'au 5 novembre 2020.
Concertation le 18 novembre 2020.
Mohamed Benzaouia
 
Enquêtes suivies par IEB

Key West, la clé du Far West (suite)

Depuis 2010, les fantasmes immobiliers planent sur le bassin. Plusieurs promoteurs immobiliers ont investi la zone pour y créer des water-fronts. Le projet Key West développé par BPI-Immobel était passé à l’enquête publique en mars 2020 et avait obtenu, au grand étonnement d’IEB, un avis unanime favorable de la Commission de concertation en juin 2020. Le voilà de retour suite à des plans modifiés très légèrement puisque le projet immobilier porte toujours sur 524 logements dont une partie prend place dans une tour de 24 étages (84 m de haut), sur 383 places de parking, des surfaces de commerces, de bureaux et d’activités productives et une crèche de 42 places. Lire le point de vue des associations et la pétition des riverains.

Enquête publique jusqu'au 30 octobre 2020.
Concertation le 12 novembre 2020.
lafficherouge.ieb.be
Claire Scohier
 
Enquêtes suivies par IEB

Deuxième vague à Biestebroeck

Anderlecht : Rue de la Petite-Ile - Rue des Goujons - Rue Dante - Digue du Canal. À quelques mètres du projet Key West, c’est la première phase d’un autre ensemble immobilier, le projet Urbanities, qui est soumis à demande de permis d’urbanisme : trois immeubles pour accueillir 180 logements sur un socle composé de 1935m² d’activités productives, 355 m² de services intégrés aux entreprises, 314m² de commerce. Aux étages et aux deux sous-sols : 159 emplacements de parking et 134 emplacements vélos.

Enquête publique jusqu'au 30 octobre 2020.
Concertation le 12 novembre 2020.
lafficherouge.ieb.be
Claire Scohier
 
> Consultez l'inventaire des enquêtes publiques et abonnez-vous à l'AFFICHE ROUGE pour recevoir, par mail, une liste répondant à vos critères.
 
 

Revue du web

À la une cette semaine :

> Bruxelles : l’injonction à la mixité sociale, un outil de gentrification ?

- inegalites.be
> La revue du web.
 

Agenda

Notre agenda est bien vide cette semaine... les cafés, restaurants, universités, lieux culturels bruxellois sont fermés au public suite à la décision du gouvernement régional en réponse à l’augmentation des cas de Covid-19. IEB est également concerné à travers l’annulation d’ateliers, de rassemblements auxquels nous tenions, tant parce que nous y avons travaillé longuement que parce qu’ils s’agit pour nous de moments contribuant à la démocratie urbaine.

À notre mesure nous continuerons de soutenir et relayer les revendications des laissés-pour-compte, de celles et ceux qui souffrent le plus de la situation (les pauvres, les mal logé.es, les sans logements, les isolé.es, jeunes ou vieux, les étudiant.es précaires, le personnel de santé, etc).

jeudi 29 octobre
Conférence : colonialité dans les milieux féministes belges
18h30 @ En ligne
 
vendredi 30 octobre
Masse critique #criticalmask
18h @ Petite ceinture, Bruxelles
 
mardi 3 novembre
Un Bois de la Cambre sans voiture
12h @ Bois de la Cambre, Ville de Bruxelles
 
samedi 7 novembre
Impact sur le maintien de l’ordre dans l’espace public à Bruxelles, recrutement et formation du corps de Police bruxellois
10h @ Université St-Louis, 43 Boulevard du Jardin Botanique, Ville de Bruxelles
 
Présentation du Collectif Travail Social En Lutte
17h @ La Vielle Chéchette, 2 Rue du Monténégro, Saint-Gilles
 
lundi 9 novembre
Écologie & Éducation populaire – Quelles lectures politiques pour quels enjeux éducatifs ?
09h30 @ PAC, 5 Rue Lambert Crickx, Anderlecht
 
mercredi 11 novembre
Visite guidée : Bruxelles-Schaerbeek : entre ville et campagne
14h @ Place du Congrès, Bruxelles
 
jeudi 12 novembre
Verdict d’un procès sur les luttes contre les centres fermés
14h @ Palais de Justice, 1, Place Poelaert, Ville de Bruxelles
 
samedi 14 novembre
Promenade aux sources de la Woluwe à Boitsfort
10h @ Parc Tournay-Solvay, Watermael-Boitsfort
 
lundi 16 novembre
Projection "Les Nouvelles Guérillères"
19h @ Cinéma Nova, 3 Rue d'Arenberg, Bruxelles
 
mercredi 18 novembre
Projection « La bataille de l’eau noire »
18h @ Point Culture ULB, 50 Avenue Franklin Roosevelt, Ville de Bruxelles
 
samedi 21 novembre
Marche exploratoire : un autre regard sur Bruxelles
14h @ Tour des pensions, 75 Avenue de Stalingrad, Ville de Bruxelles
 
 
Erratum

Étude « Du "grand piétonnier" au projet urbain et métropolitain : atouts et défis pour le centre de Bruxelles »

La semaine passée, dans un article relatif à la note de synthèse produite par l’Observatoire du piétonnier et publiée par Brussels Studies, IEB pointait à tort la revue Brussels Studies comme « porteuse d’un message ». L’équipe et le CA d’IEB présentent leurs excuses à l’équipe de Brussels Studies pour cette erreur. Brussels Studies est une revue scientifique indispensable à la diffusion et la production de travaux scientifiques de grandes qualités, qui participe indiscutablement à couvrir un vaste champ de connaissances sur Bruxelles. L’hétérogénéité des voix qui s’y expriment est l’une de ses forces. Nous sommes convaincu·e·s que l’existence d’une telle revue est une chance pour Bruxelles, ses habitant·e·s, ses institutions et son tissu associatif.

L’article corrigé sur ieb.be
Claire Scohier - Mohamed Benzaouia - Isabelle Marchal - Sarah De Laet
 
IEB sur les ondes

Documentaire sonore : « Histoire de ma cité »

À partir d’un recueil de textes intitulé « Vivre en cité de transit », écrit en 1983 par les élèves de la classe de CM2 de l’école du Port, Esther Laurent-Baroux et Némo Camus sont allé·e·s rencontrer des élèves aujourd’hui à l’école Diderot de la cité du Luth à Gennevilliers, en banlieue parisienne.

L’émission est prolongée par un fragment sonore du documentaire « Pourquoi chanter la mélancolie des 5 blocs ? » qui parle du vécu des habitant·e·s des Remparts des Moines, ensemble de logements sociaux en cours de destruction dans le quartier Dansaert. Enfin, les auteurs de ce documentaire, Raf Custers et Claire Scohier (IEB) débattent des besoins en logements, des cités de logements sociaux et des parcours migratoires.

radiopanik.org
 
Emploi

La Rue engage un travailleur social

Conditions ACS et niveau bachelier exigés pour un travail dans le secteur du logement.

larueasbl.be
 
Emploi

Une maison en plus cherche un·e conseiller·e en rénovation et en énergie

La maison de quartier de Forest cherche un·e conseillère pour renforcer son équipe « Habitons + ».

unemaisonenplus.be
 
 
 

Bruxelles en mouvements

Bimensuel d'Inter-Environnement Bruxelles.
 
 
BEM 308 - Les bonnes affaires de la rentrée
octobre 2020
 
Nouvelle rentrée et vieilles recettes, tel pourrait être le slogan de l’aménagement du territoire en Région Bruxelles-Capitale. Fallacieusement justifié par un boom démographique obsolète, le « développement territorial » de la Région se déploie au détriment des habitants, dont les besoins sont relégués derrière les intérêts de la promotion immobilière et des investisseurs. Comme la rentrée n’est pas qu’un retour au même, mais également l’occasion de dégager l’horizon des possibles, ce Bruxelles en mouvements se penche, entre autres, sur la manière dont se sont assemblés des « défenseurs sensibles » de territoires malmenés par la promotion immobilière. Qu’est-ce qui explique l’émergence d’une mobilisation ? Sur quel type de liens repose-t-elle ? Quels enseignements les premiers intéressés tirent-ils de leur expérience ? Autant de questions qui, nous l’espérons, intéresseront les personnes engagées, et surtout toutes celles qui hésitent à le faire.
> Lire en ligne.
> Abonnez-vous !
 
Inter-Environnement Bruxelles (IEB)
Rue du Chimiste, 34-36, 1070 Bruxelles
02 801 14 80 - info@ieb.be - www.ieb.be
Habitant·es et associations pour une meilleure qualité de la vie à Bruxelles.
Se désinscrire.Relire les anciennes lettres d'infos.