Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Un plan dans la nature ?

Publié le mardi 27 mai 2014, par IEB

L’enquête publique portant sur le projet de plan nature bruxellois s’est terminée fin avril 2014. IEB a exprimé plusieurs réticences quant aux potentielles retombées socio-économiques négatives que pourrait apporter le plan lors de sa mise en application. À l’aube d’une nouvelle législature, l’avenir du plan nature est incertain et son adoption sera dans les mains du prochain gouvernement. IEB plaide pour que le gouvernement identifie des mesures contraignantes et qu’un plan d’action succède au plan nature afin de lui donner une réelle effectivité.

Un plan nature en voie d’adoption ?

L’ordonnance nature de 2012 a semé les premières graines pour une meilleure conservation de la nature à Bruxelles, le rapport sur l’état de la nature a suivi et le plan nature [1] est alors sorti de terre début 2014.

Grande fierté de la ministre de l’environnement, le plan nature émerge en fin de législature et son avenir reste relativement incertain.

Le plan nature c’est quoi ?

« Le plan régional nature est un document d’orientation, de programmation et d’intégration de la politique de conservation de la nature en Région de Bruxelles-Capitale. » [2]

Il est composé de 7 grands objectifs déclinés en 26 mesures et se révèle comme premier outil planificateur de la conservation de la nature en Région bruxelloise. De manière non exhaustive, le plan vise à améliorer l’accès à la nature, consolider le maillage vert, renforcer la gestion écologique des espaces verts, améliorer la gouvernance en matière de nature, etc.

L’ordonnance nature de 2012 nous indique avec espoir que certaines dispositions du plan pourraient avoir un aspect contraignant. Les dispositions qui ne seront pas identifiées comme telles par le gouvernement auront alors une valeur indicative.

IEB considère que le cadre apporté par le plan nature deviendra ambitieux et permettra une réelle amélioration de la conservation de la nature en ville s’il devient en partie contraignant sans quoi il restera une belle note d’intentions.

L’enquête publique

À la lecture du plan nature, IEB a relevé différents aspects primordiaux à mettre en place. L’accessibilité réelle aux espaces verts, la maîtrise du foncier par les pouvoirs publics avec des moyens définis, l’intégration des enjeux environnementaux dans les projets urbanistiques et la préservation de la nature spontanée font partie des revendications d’IEB. Ci-joint vous trouverez l’avis complet remis par IEB durant l’enquête publique.

L’amélioration de l’accès à la nature est le premier objectif du plan mais aussi l’un des plus sensibles. La réalité socio-économique bruxelloise sur laquelle s’accrochent les projections de verdurisation du plan nature montre une dualisation sociale caractérisée par une forte concentration de pauvreté dans le centre et la zone du canal.

Différentes études citées dans le plan nature mettent en exergue la corrélation entre verdurisation et hausse de la valeur foncière.

Dans ce contexte, il serait donc hasardeux de s’aventurer dans un renforcement du maillage vert focalisé dans les quartiers centraux alors qu’il peut avoir de lourdes conséquences sur l’accès au logement. C’est pourquoi IEB plaide pour des mesures d’encadrement préalables afin que la verdurisation ne rejoigne pas les causes actuelles de gentrification en cours et de cette façon ne renforce pas la dualisation sociale.

À quand l’adoption du plan ?

Le projet de plan nature a été adopté en septembre 2013 et est passé ensuite à l’enquête publique. Celle-ci a pris fin mi-avril 2014. À l’heure actuelle, l’adoption du plan nature n’est pas envisageable puisque nous sommes aux portes d’une nouvelle législature qui se mettra en place d’ici peu. L’adoption du plan nature sera donc entre les mains du prochain gouvernement. Comme suggéré dans l’ordonnance nature de 2012, IEB encourage vivement que l’adoption du plan nature soit suivie de la mise en place d’un plan d’action pour lui donner une réelle effectivité.

Notes

[1Vous pouvez retrouvez sur le lien suivant l’ordonnance nature 2012, le rapport de l’état de la nature 2012 et l’entièreté du dossier « plan nature » mis à l’enquête publique jusqu’au 15 avril dernier : www.bruxellesenvironnement.be.

[2Ordonnance nature, mars 2012.


Actions

Dernier ajout : 17 décembre.