Inter-Environnement Bruxelles

Un hôtel dans la barre du Midi

Article publié le 1er février 2021 par Cataline Sénéchal , Claire Scohier
Version imprimable

Début 2020, suite au choix de la SNCB de regrouper ses bureaux dans un nouveau siège établi dans l’ancien centre de Tri Postal de l’avenue Fonsny, on apprenait que la SNCB attribuait un marché immobilier massif au consortium privé composé d’Immobel, Besix et BPC/BPI. Celui-ci se voyait confier la rénovation du bâtiment abritant le Tri Postal situé aux 47, 48, 49 avenue Fonsny et de construire environ 80.000 m² de bureaux pour le siège de la SNCB. Il s’agirait du plus long bâtiment bruxellois ! L’investissement du consortium est compensé par l’acquisition en échange des superficies d’environ 200.000 m² de bureaux de la SNCB répartis sur 4 sites et représentant un chiffre d’affaires estimé à plus de 350 millions d’euros.

Le 8 février a démarré l’enquête publique pour une première partie du projet, le consortium ayant déposé une demande de permis (ou certificat) pour un projet d’hôtel de 231 chambres au 49 avenue Fonsny. Cette demande étonne à double titre dès lors que, d’une part, il n’était pas question jusqu’à présent d’affecter une partie du bâtiment en hôtel et, d’autre part, l’opération décrite ci-dessus est censée être cadrée par un Plan d’aménagement directeur (PAD) or celui-ci est toujours en gestation et n’a même pas encore été mis à l’enquête publique. Pourquoi affecter un tiers du bâtiment à une fonction hôtelière alors que le bâtiment actuel (51.700 m²) n’offre pas de superficies suffisantes pour le futur siège de la SNCB (72.000 m²) ?