Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Un autre plan contre le cancer : diminuer les déplacements en voiture !

Publié le mercredi 12 mars 2008, par Inter-Environnement Bruxelles

Tags : /

Le nombre de dépassements de la norme des micro-particules dans l’air a explosé en janvier et février. Or les études prouvent les effets de ceux-ci sur le nombre de cancers.

Mars 2008 — Le gouvernement fédéral présente un plan de prévention contre le cancer. Bral vzw et Inter-Environnement Bruxelles proposent un autre angle d’attaque. A l’heure où le public commence à prendre conscience des liens de causes à effet entre les micro-particules et l’occurrence des cancers, Bral et IEB demandent à l’ensemble des pouvoirs publics de prendre des mesures vigoureuses pour diminuer le nombre de déplacements en voiture. Nous obtiendrons par cette voie une diminution certaine du nombre de cancers et sauverons des vies humaines.

Nous regrettons que le gouvernement soit si silencieux, dans sa communication, sur les liens entre circulation routière et augmentation des cancers. L’année 2008 a pourtant très mal commencé : si l’on compare le nombre de dépassements en micro-particules en janvier et février des années 2005, 2006, 2007 et 2008, on constate que l’année 2008 a connu des pics particulièrement élevés. Seule l’année 2006 a connu un nombre de dépassements équivalent.

Nombre de dépassements de la moyenne par jour
de concentration en PM10 de la valeur limite de 50µg/m3
aux stations de mesures de Bruxelles en janvier et février.
2005 2006 2007 2008
Haren 11 16 4 18
Molenbeek-St-Jean 9 13 5 14
Berchem-Ste-Agathe 3 8 1 8
NOH 4 0 0 8
Woluwe-St-Lambert 3 10 2 7
Uccle 6 10 3 6
Source : Celine

Plus de pics de pollution, une mauvaise nouvelle en termes de santé publique...

Ces pics sont bien entendus influencés fortement par les conditions atmosphériques du moment et il convient d’être prudent en manipulant ces données. Mais nous pouvons néanmoins affirmer sans risque que nous n’allons pas dans la bonne direction. Les chiffres indiquent en effet que le taux de micro-particules dans l’air ne diminue pas. Nous n’allons pas dans le sens de la norme européenne : il semble en effet impossible d’atteindre d’ici 2010 moins de 35 dépassements annuels de la norme si, en 2008, nous atteignons déjà 18 dépassements à Haren rien qu’en quelques semaines. Ces chiffres confirment une mauvaise nouvelle en termes de santé publique.

Bral vzw et Inter-Environnement Bruxelles demandent une nouvelle fois aux responsables politiques belges de tirer les conséquences de ces constatations : une politique favorisant les transports en commun et le vélo, c’est bien, mais largement insuffisant si on ne réduit pas drastiquement le nombre de déplacements en voiture.

Contacts :

Bral : Piet Van Meerbeek, 0478/999 707, piet@bralvzw.be
IEB : Claire Scohier, 02/548 39 46, 0473/675 505, courriel


Annexe : bibliographie

  • State and Territorial Air Pollution Program Administrators and the Association of Local Air Pollution Control Officials. March 2000. Cancer Risk from Diesel Particulate : National Metropolitan Area Estimates for the United States. "This study concluded that soot emitted from diesel powered engines is responsible for an estimated 125, 000 cancers in the United States ."
  • Nikiae & Stankoviae, 2005. "Recent prospective cohort and case-control studies, which have taken into account tobacco smoking, occupational and other risk factors, have continued to report increases in lung cancer connected with air pollution. (...) After adjustment for the other risk factors, a 37% excess lung cancer risk was observed for a difference in fine particle pollution equal to that of the most polluted versus the least polluted city."
  • Burnett, T, 2002. "According to this study of 500,000 people in 116 American cities, long-term exposure to air that is polluted with tiny particles of soot raises the risk of dying of lung cancer or other diseases associated with it."

Prises de position

Dernier ajout : 18 octobre.