Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Tour et Taxis : la ville passera-t-elle en force ?

Publié le lundi 21 novembre 2016, par IEB

Tags :

Les réactions au projet de Plan Particulier d’Affectation du Sol du site de Tour et Taxis furent très nombreuses : outre 180 riverains et associations qui remirent un avis écrit dans le cadre de l’enquête publique, près de 2 000 riverains signèrent la pétition portée par la plateforme TouTpubliek. L’avis de la Commission de Concertation est désormais connu et balaie la majorité des griefs reprochés au projet de PPAS. C’est pourquoi la plateforme TouTpubliek interpellera le Conseil Communal de la Ville de Bruxelles ce lundi 21 novembre.

La Ville de Bruxelles a récemment finalisé un Plan Particulier d’Affectation du Sol (PPAS) concernant le site de Tour et Taxis. Ce PPAS fut élaboré sur base d’un arrêté du gouvernement bruxellois donnant quelques lignes directrices pour le développement du site : un quartier mixte avec un maximum de 370 000m² constructibles supplémentaires dont une part significative de logements et un parc public de 9 hectares en sont les points les plus saillants.

Les réactions au projet de plan furent très nombreuses : outre 180 riverains et associations qui remirent un avis écrit dans le cadre de l’enquête publique, près de 2 000 riverains signèrent la pétition portée par la plateforme TouTpubliek. L’avis de la Commission de Concertation est désormais connu et balaie la majorité des griefs reprochés au projet de PPAS, des critiques pourtant largement portées par une série d’instances d’avis officielles telle que la Commission Régionale de la Mobilité.

C’est la raison pour laquelle la plateforme TouTpubliek a demandé et obtenu d’interpeller le Conseil Communal de la Ville de Bruxelles (ce lundi 21 novembre à 16h30 à l’hôtel de Ville) avant que le plan ne soit définitivement adopté par celui-ci. L’interpellation portera sur les points les plus saillants tels que la densité extrême autorisée, l’absence de solution de mobilité, les garanties d’accès pour tous et à toute heure du parc (qui reste privé !), ainsi que le manque flagrant de considération pour les besoins des Bruxellois (logement social, équipements, activités économiques pourvoyeuses d’emploi peu qualifié, centre(s) de formation).

Face à ces enjeux majeurs, la plateforme fera des propositions concrètes qui ne manqueront pas d’intéresser le Conseil et rappellera quelques fondamentaux à garder à l’esprit lorsque les pouvoirs publics négocient un PPAS avec un propriétaire privé : Extensa a acheté les terrains 30 millions d’euros et la Ville l’autorise à construire un nouveau quartier dont la valeur marchande dépasse le milliard d’euros. TouTpubliek considère que cette réalité devrait influer sur la décision d’autoriser un PPAS qui sonne comme un privilège extravagant donné à un propriétaire privé au détriment de l’intérêt général.

Contacts

  • (FR) Mathieu Sonck, 0478/203 578
  • (NL) An Descheemaeker, 0477/269 314

En annexe : les différents avis émis par quelques membres de la plateforme TouTpubliek et la pétition.


Prises de position

Dernier ajout : 19 août.