Inter-Environnement Bruxelles

Première manif Stop5G : un coup d’envoi vivifiant !

Publié le mercredi 29 janvier, par Stéphanie D’Haenens
Version imprimable

Samedi dernier, 25 janvier, 200 personnes, militant·e·s et sympathisant·e·s du collectif stop5G.be se sont rassemblé·e·s place de l’Albertine dans le cadre de la journée mondiale demandant l’arrêt du déploiement de la 5G sur terre et dans l’espace.

Première manif Stop5G : un coup d’envoi vivifiant ! ·

Au même moment, des citoyens, associations scientifiques, médecins, ... se réunissaient dans différentes villes, aux quatre coins du monde, pour faire entendre leurs voix et contrer la propagande lénifiante des industriels des télécommunications et du numérique. Une propagande qui, selon le collectif belge, est largement relayée par les médias, semant le doute quant aux effets délétères des ondes sur le vivant et l’environnement que décuplera inévitablement la 5G.

Par ailleurs, il semble qu’à ce stade nous ne devions (plus) rien attendre de la classe dirigeante. Aujourd’hui, au sein du gouvernement, les hommes et les femmes politiques n’ont pas l’audace de dire « NON ! » à cette fuite en avant technologique associée erronément au progrès... Un progrès chevillé aux profits juteux qu’escomptent les multinationales étasuniennes et chinoises (GAFAM, BATX et consorts) dans un monde où des milliards d’humains, d’animaux, d’objets seraient connectés. Des profits dont nous ne toucherons pas un traître cent.

Bien au contraire, les États - et donc nous, contribuables - sont invités à mettre des liasses sur la table pour financer l’ardoise colossale du développement de la 5G. Des PPP (partenariats public-privé) qui se chiffrent à minima à 440 milliards d’euros à l’échelle de l’Europe pour les seules infrastructures du réseau 5G.

Face à ce rouleau compresseur, il est urgent de faire entendre nos voix. Cette manifestation en appelle d’autres ! Il est à peu près certain qu’un changement climatique aux conséquences imprévisibles aura lieu. Alors que nous devrions choisir un tout autre progrès, bouleverser notre paradigme, les puissants de ce monde nous proposent de continuer à épuiser les ressources, à surconsommer et à polluer ; de remplacer nos robustes compteurs d’eau, de gaz et d’électricité par des compteurs communicants et de transformer nos villes en smart cities. Nous n’en voulons pas !

- Argumentaire du collectif
- Prises de parole du collectif lors de la manif.

▪ Contact : Stéphanie D’Haenens

Téléchargez


Prises de position

Dernier ajout : 25 février.