Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Plan régional de développement durable : une goutte dans l’océan immobilier

Publié le mercredi 29 janvier 2014, par IEB

À 4 mois des élections, le Gouvernement bruxellois sollicite votre avis sur le projet de Plan régional de développement durable, censé faire de Bruxelles une région « socialement équitable, économiquement efficace et environnementalement soutenable ».

Au début de la législature régionale en 2009, le nouveau Gouvernement annonçait qu’il devrait se doter du cadre juridique et des instruments adéquats en vue de garantir au mieux l’accès de tous aux biens économiques et sociaux.

Il était question d’adopter un Plan régional de développement durable (PRDD) pour mettre à jour le PRD de 2002 en traçant les lignes directrices pour Bruxelles en matière d’aménagement du territoire et d’assurer par-là même la coordination du Plan de développement international, du Schéma de développement commercial, du Plan de mobilité Iris 2 et du Plan logement ainsi que des schémas directeurs des Zones d’intérêt régional. Le Plan régional d’affectation du sol (PRAS) devait ensuite être modifié pour intégrer ces lignes d’orientation par un changement d’affectation du sol adapté.

Pendant 4 ans, les administrations et de nombreux acteurs bruxellois ont été fortement mobilisés. Un budget de 2 863 000 € a été dépensé pour la réalisation de diverses études (2 354 414 €) et leur communication vers l’extérieur (409 000 €).

Nous voilà à la veille des élections régionales ; le Plan régional d’affectation du sol, dit PRAS démographique, changeant les affectations de nombreux hectares du territoire bruxellois a bien été adopté mais pas les lignes directrices du PRDD permettant d’encadrer ces changements d’affectation. Un promoteur privé ne s’y serait pas pris autrement.

En effet, la mise en œuvre du PRAS démographique aura – et à déjà – pour conséquence le relèvement global des valeurs foncières, notamment dans l’axe du canal, en y remplaçant la fonction historique industrielle par une fonction logement rapidement investie par la promotion immobilière privée.

Le Gouvernement mène aujourd’hui une consultation de façade, à 4 mois des élections, sur un document dont rien ne garantit qu’il ne connaîtra pas de profondes modifications en fonction du résultat des prochaines élections. Que le citoyen ne s’y trompe pas, la consultation actuelle n’a pas le statut d’une enquête publique. Elle a tout au plus le statut d’une information au contenu fragile. A ce rythme, le citoyen ne risque pas de s’essouffler mais bien de se décourager si ce n’est déjà fait. Et pendant ce temps, l’austérité frappe de plein fouet les plus précaires des habitants d’une Région leur proposant comme seul planche de salut de fuir les anciennes terres d’accueil devenus le terrain de jeux des promoteurs sous la baguette magique du PRAS démographique.

Si le cœur vous en dit, vous pouvez faire part de vos remarques, suggestions et observations, au gouvernement jusqu’au samedi 1er mars 2014. À la fin de la phase de consultation, un rapport synthétisant les différents avis sera transmis au Gouvernement.

Infos : www.prdd.be.


Actions

Dernier ajout : 17 août.