Inter-Environnement Bruxelles

P+R Crainhem

Article publié le 17 novembre 2020 par Thyl Van Gyzegem
Version imprimable

Dans le cadre de l’enquête publique sur la construction d’un parking de transit P+R lié à la station de métro Crainhem, la commission de concertation a remis un avis partagé. Alors que la Région via Bruxelles Urbanisme, Bruxelles Patrimoine et Bruxelles Environnement a remis un avis favorable à condition notamment de limiter le nombre d’emplacements à 750 et de permettre la convertibilité du rez-de-chaussée et du premier étage en d’autres affectations, les communes de Woluwe-Saint-Lambert et Woluwe-Saint-Pierre ont quant à elles remis un avis défavorable sur les certificats d’urbanisme et d’environnement demandés.

En cause, le fait que l’étude d’incidences nierait l’impact de la circulation attendue sur les rues avoisinantes, le gabarit du parking qui ne s’intègre pas au bâti existant, mais surtout le fait qu’un tel parking n’a de sens que s’il est situé en amont de la congestion, soit en Région flamande, et qu’il « est difficilement concevable de sacrifier un territoire appartenant à la région bruxelloise pour y développer un projet de parking qui sera principalement utilisé par les navetteurs résidant en dehors de cette Région alors qu’un projet d’intérêt collectif tel qu’une crèche ou une école serait le bienvenu vu l’augmentation du nombre de logements en Région bruxelloise prônée par ses dirigeants ».

IEB demande à la Région de revoir ses plans. Les parkings relais de ce type sont en effet inefficaces en région bruxelloise. Alors que l’ambition, inscrite dans le Plan Good Move, est de créer 10 parkings de ce type, les exemples existants montrent une sous-exploitation de ces installations. Il nous semblerait plus efficace de rediriger ces budgets vers l’amélioration des transports publics et d’utiliser cet espace pour des fonctions utiles à la ville, telles que du logement abordable, des crèches, des services sociaux ou culturels ou du commerce de proximité. Une telle politique limiterait l’étalement urbain et donc les déplacements entrants à Bruxelles.

Téléchargez