Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Neerpede : un projet saucissonné pour des incidences maximales ?

Publié le lundi 2 juin 2008, par IEB

Tags :

Le 4 juin, le dossier Neerpede doit être traité par la commission de concertation d’Anderlecht. Les associations Inter-Environnement, BRAL et « Neerpede vivra » réclament :

  1. Que la Commune et la Région prennent leurs responsabilités et attendent la finalisation du PPAS (Plan Particulier d’Affectation du Sol).
  2. Le fusionnement des projets de lotissement « rue du Chaudron » et « Erasme ». En d’autres mots, qu’une seule étude d’incidences soit organisée pour l’entièreté du projet.

Axonométrie des projets de lotissement Chaudron et Erasme {GIF}
Simulation réalisée à partir des deux projets de lotissement Chaudron et Erasme par Steven De Ridder de l’asbl Neerpede Blijft !

Ce mercredi 4 juin, la commission de concertation d’Anderlecht doit prendre position sur deux dossiers très importants : le projet de lotissement « rue du Chaudron » et le cahier des charge de l’étude d’incidences pour le projet de lotissement « Erasme » .

L’enjeu : construire des logements sur des terrains cultivés en face de l’hôpital Erasme. Cette décision ne plait pas à tout le monde mais reste néanmoins légale. Ces terrains sont, en effet, situés en zone d’habitat résidentiel.

La technique du saucissonnage ?

Sur une carte, on constate rapidement qu’il s’agit en réalité d’un seul lotissement scindé en deux parties. Saucissonner un projet en plusieurs morceaux n’est pas très cohérent. Dans ce cas-ci, le motif est évident : une étude d’incidences n’est pas exigée pour des petits lotissements tels que celui de la rue du Chaudron. En faisant passer le projet de permis de la rue du Chaudron rapidement et en obtenant le permis, le promoteur évitera de se soumettre au futur PPAS auquel la commune travaille d’arrache-pied pour l’entièreté de la zone.

La technique est connue. On a pu constater le même genre de pratique dans d’autres dossiers tels que la Cité Administrative de l’Etat et Tour et Taxis, pour lesquelles, le propriétaire demande un permis – pour diverses raisons- avant que le PPAS ne soit achevé.

Qu’en pense la CRD ?

En ce qui concerne le dossier Nerpede, rappelons les commentaires de la Commission Régionale de Développement dans son rapport du 12 février 2008. Composée de spécialistes dans différents domaines, la commission approuve l’établissement d’un PPAS et exhorte la commune d’attendre les résultats de l’étude du PPAS avant de statuer sur les éventuelles demandes de permis de lotir.

Des logements sociaux repoussés à la marge ?

Ces deux projets de lotissement ne clôturent pas les débats. Après négociation avec les promoteurs, Madame Dupuis a obtenu de pouvoir construire « ses » logements sociaux sur une partie du terrain « Erasme » . Les logements sociaux sont donc relégués dans un coin du site alors que le bon sens prônerait plutôt un éparpillement sur l’ensemble du site, assurant une meilleure mixité. Ce projet, qui fera par ailleurs également l’objet d’un demande de permis, requérant un(e) énième rapport (ou étude) d’incidences séparé(e), ne sera bien entendu pas pris en compte dans les demandes de permis discutées ce 4 juin.

Sans compter qu’un quatrième morceau de la zone doit encore faire l’objet d’une expropriation. De cela, résultera un quatrième projet comportant éventuellement un nouveau rapport d’incidences.

Enfin, comme prévu initialement dans le projet de 2005, l’on risque de voir une nouvelle demande de permis de lotir introduite dans les temps à venir pour la zone de parking « Erasme » adjacente au site.

Une recette éprouvée

Ce saucissonnage classique des dossiers est un exemple typique à ne pas suivre, certainement pour un projet d’une telle ampleur.

Ce dépeçage du Pajottenland breughélien est inadmissible et ce d’autant plus qu’il se fait avec la complicité de la Secrétaire d’État de l’urbanisme et du logement, qui choisit ici clairement sa casquette de « madame 5 000 logements » .

Nous demandons par conséquent :

  1. que la commune que la Région prennent leurs responsabilités et attendent le PPAS.
  2. la fusion des projets de lotissement « Chaudron » et « Erasme » en une seule étude d’incidences pour l’entièreté du projet.

Nous espérons que la commission de concertation prendra une sage décision.

Contacts :

  • Johan Van Wayenberge, Neerpede Blijft ! Kiekenstraat, 1070 Anderlecht. Courriel : johan@neerpede.org. Site Internet : www.neerpede.org.
  • Pierre Meynaert, Inter-Environnement Bruxelles, rue du Midi, 165 1000 Bruxelles. Tél. : 02 223 01 01. Fax : 02 223 12 96. Courriel : courriel.
  • Steyn Van Assche, vzw Brusselse Raad voor het Leefmilieu, Zaterdagplein 13, 1000 Brussel. Tél. : 0498/13 25 86, 02/217 56 33. Fax : 02/217 06 11. Courriel : steyn@bralvzw.be. Site Internet : www.bralvzw.be.

Prises de position

Dernier ajout : 22 septembre.