Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Les fédérations environnementales s’interrogent sur le projet d’aménagement du Heysel

Publié le lundi 26 octobre 2009, par IEB

IEB, le Bral et BBL appellent à plus de transparence et de concertation !

Alors que la Ville de Bruxelles organise ce soir une information à l’intention des habitants sur le projet de réaménagement du Heysel, dit projet NEO, Inter-Environnement Bruxelles (IEB), le Brusselse Raad voor het Leefmilieu (Bral) et le Bond Beter Leefmilieu (BBL) s’inquiètent du manque de transparence de la procédure. En effet, la Ville organise jusqu’à présent une bien piètre communication sur le sujet et manque visiblement de volonté pour entamer un dialogue avec les riverains du plateau. En outre, les associations déplorent l’absence de concertation avec les Régions bruxelloise et flamande, lacune inacceptable pour un projet d’une telle envergure et à résonance supra-locale.

Le lundi 26 octobre, la Ville de Bruxelles, propriétaire du plateau du Heysel, organise une soirée d’information à l’attention des habitants pour leur faire part de l’état d’avancement du projet d’urbanisation du site dit NEO-project. A cette occasion, le bourgmestre présentera notamment les huit lauréats du concours visant à désigner un bouwmeester. Pour la énième fois, les habitants se déplaceront pour entendre les représentants de la Ville se féliciter du potentiel d’un projet pour lequel ils n’ont, jusqu’à présent, jamais été consultés.

Dans une note d’information, la Ville argue de son souhait de mener toute la procédure dans la transparence la plus totale. La manière de communiquer de la Ville a été coulée par ses propres soins dans une Charte affirmant que « les principes de bonne gouvernance seront rigoureusement respectés : objectivation et transparence des procédures, organisation de concours architecturaux et dialogue constructif avec les riverains » . « Information, transparence et concertation s’imposeront de manière permanente aux artisans du projet. » (www.neobrussels.com).

Or la Ville semble éprouver des difficultés à lier le verbe à l’action. En effet, la dernière invitation concernant la soirée du 26 octobre a été diffusée très maigrement et rien n’a été annoncé ni sur le site de la commune, ni sur le site du projet Neo, (que la Ville disait finaliser pour le début de ce mois et qui était encore en construction jusqu’à ce week-end). La date de la soirée, initialement fixée au 12 octobre, a été modifiée en toute dernière minute. Comment espérer, dans un tel désordre, que les Bruxellois puissent faire entendre leurs inquiétudes et souhaits ?

Le temps passe, les étapes se succèdent sans que les habitants soient entendus. Alors que le cahier des charges pour l’étude macro de mobilité est adopté et l’étude déjà lancée, alors que le cahier des charges adressé aux lauréats pour l’élaboration du projet global de réaménagement est finalisé, les remarques des comités et des habitants énoncées lors de la soirée d’information de mai 2009 ne semblent avoir été notées nul part. Où est la transparence annoncée ?

Les trois fédérations environnementales bruxelloises et flamande déplorent en outre que la région bruxelloise se contente de rester au balcon tandis que la Ville développe ce territoire d’intérêt régional. Quant à la région flamande, elle ne semble nullement associée bien que le Heysel jouxte son territoire et mène ses projets de son côté avec le même autisme (élargissement du Ring, projet U-Place,...).

IEB, le BRAL et BBL souhaitent un changement radical dans la façon dont ce dossier est géré, exigent une plus grande transparence et plus de concertation et n’hésiteront pas à le rappeler avec insistance aux acteurs politiques concernés.

Contacts
- IEB : Claire Scohier – 02/893 09 14 – 0473/667 505 – courriel.
- BRAL : Joost Vandenbroele – 0473/85 35 37.
- BBL : Erik Grietens - 0474/40 63 94.


Prises de position

Dernier ajout : 20 mai.