Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Le métro bruxellois prend la mauvaise voie !

Publié le mercredi 31 mars 2010, par IEB

Ce mardi 30 mars, de façon ludique et pacifique, un collectif de militants a pris possession d’une station de métro pour dénoncer les choix et les méthodes de la STIB.

Grâce à des sketchs et à des actions théâtrales, ces « artivistes » ont voulu interpeller les usagers et convaincre la STIB d’assurer un véritable rôle de service public et d’alternative écologique.

JPEG - 20.2 ko
Action du Collectif artiviste dans le métro - 30 mars 2010

Communiqué de presse annonçant l’action

Ce mardi 30 mars en milieu de journée, une vingtaine d’artivistes[1] mènera, sous une forme théâtrale, une action de critique de la STIB dans une station de métro bruxelloise.

Ces militants mèneront une action en vue de dénoncer l’aberration de l’évolution actuelle de la STIB contraire à une politique de désengorgement de la ville. Le coût de la mise en place du système MOBIB et des barrières automatiques serait estimé à 90 millions d’euros alors qu’au même moment, la région bruxelloise annonce une réduction de 46 millions d’euros du budget alloué à la STIB. Ces investissements affichent un message clair : la gratuité des transports publics en commun n’est pas pour demain.

Les récentes mesures prises par la STIB et la Région de Bruxelles-capitale indiquent que des transports en commun accessibles à tous n’est pas leur priorité. Le collectif artiviste soutient que la gratuité et le soutien public financer des transports en commun sont aujourd’hui des priorités pour lutter au niveau local contre les changements climatiques. Le collectif compte également mettre en évidence la dégradation des conditions de travail à la STIB et soulever la question d’une mobilité accessible à tous les citoyens.

Cette action a pour objectif d’interpeller la STIB et les pouvoirs publics afin qu’ils assurrent aux transports en commun un véritable rôle de service public et d’alternative écologique.

Théâtre critique et interpellation des voyageurs

Les artivistes envahiront le métro armés de décors, de déguisements et de sondages et iront à la rencontre des voyageurs. Ils joueront plusieurs scènettes pour caricaturer les nouvelles tendances prises par la société de transport.

  • Des « hommes caméras » suivront les usagers pour symboliser le pistage des déplacements rendus possible grâce au système MOBIB. Ces données pourront à terme, être revendues à des fins commerciales.
  • Un cours d’escalade du « pic tarrifaire de la STIB » sera gratuitement proposé aux voyageurs afin de dénoncer la croissante hausse des prix qui va à l’encontre d’une politique de désengorgement de dépollution de la ville.
  • Un stand « la Stib recrute » sera installé. Les mauvaises conditions de travail des employés de la STIB seront mises en avant. Suite à l’annonce de la région bruxelloise de réduire les budgets alloués, plusieurs acquis sociaux seront perdus par les travailleurs.

Contact : 0488/264 358, collectifartivist@gmail.com.



[1] Façon artistique de faire de l’activisme. Faire passer des messages de manière positive et pacifique.

info portfolio

Action du Collectif artiviste dans le métro - 30 mars 2010

Présence IEB

Dernier ajout : 18 décembre.