www.ieb.be - facebook
Problème d'affichage ?
 
 

La lettre d'IEB

Semaine du 28 avril 2020
Inter-Environnement Bruxelles (IEB) - Fédération de comités d'habitant·es.
© Imagine Collignon
Position

Le métro 3 immunisé contre le COVID-19

En cette période de confinement, le projet de métro 3 continue d’avancer sans le moindre signe de remise en question. L’ensemble des chantiers ont, en effet, repris cette semaine. Alors que le COVID-19 va impérativement nous forcer à nous déplacer différemment et que nous sommes à l’aube d’une nouvelle crise économique, pourquoi avancer tête baissée dans un projet décrié et impayable ?
D’autant qu’après le déconfinement, il est fort à parier que l’usage du transport public de surface, à l’air libre, sera privilégié plutôt que les quais bondés des stations de métro où la distanciation sociale est difficile à respecter. La crise actuelle le démontre, il est impératif aujourd’hui de développer de nouvelles lignes de transport de surface et de réaménager l’espace public bruxellois au profit des piétons et des cyclistes. À ce titre, IEB salue la volonté régionale de réaliser 40 km de nouvelles pistes cyclables. Mais de nombreux autres projets de mobilité annoncés par l’accord de gouvernement ou par le Plan Good Move demanderont des budgets conséquents. Budgets qui risquent pourtant d’être mis à mal, reportés ou annulés, par la dette contractée pour le métro 3. Investir dans le métro 3, c’est aussi renoncer à améliorer l’existant.
Il est encore temps de faire marche arrière et d’étudier des alternatives au métro 3 qui donneraient des meilleurs résultats en matière de mobilité, d’urbanisme, d’environnement, d’espace public et de santé.
 
Thyl Van Gyzegem
> Lire l'article complet.
 
 
Soutien

Josaphat : on arrête de terrasser à la hussarde !

© Philippe Elsen
En ces temps de confinement, où les mouvements de chacun·e sont entravés, des riverain·e·s ont pourtant pu observer ce week-end des engins de chantiers saccager une partie de ce réservoir de biodiversité unique dans la Région désormais balafré sur toute sa longueur.
La friche, est l’une des zones stratégiques désignées par la Région qui a fait l’objet d’un PAD mis à l’enquête publique à la fin de l’année 2019. Le projet a été vivement critiqué par la CRMS, la CRM, BE, les associations environnementales mais également les communes concernées et les habitant·e·s. Les écueils de ce plan sont nombreux. Outre le déficit manifeste de démocratie urbaine qu’il incarne, son contenu laisse aussi à désirer ; densité excessive, impact désastreux sur la biodiversité, qualité médiocre des différentes études d’impact supposées en évaluer la pertinence, etc.
Le PAD Josaphat n’a pas encore été adopté par le gouvernement mais la Société d’Aménagement Urbain (SAU), a jugé bon de réaliser des aménagements préalables à l’analyse des sols, analyse pourtant déjà réalisée à plusieurs reprises par le passé dans le cadre de rapports d’incidence environnementales. Elle a également restreint l’accès du site au riverain.e.s par le changement des cadenas de la grille d’entrée.
Ces agissements perpétrés en plein week-end, qui plus est dans une période de confinement, ne sont pas sans rappeler ceux qui ont mené à la dégradation du site de la prison de Haren avant même l’obtention des permis.
Les Collectifs d’habitant·e·s et associations ont réagi en nombre ce weekend : « Quelle est l’urgence, pour la Région, de procéder à de tels travaux de terrassement, en plein confinement, alors que les résultats de l’enquête publique ne sont pas encore connus, que le PAD Josaphat n’a pas encore été présenté en deuxième lecture au gouvernement bruxellois, qu’il n’y a aucun permis d’urbanisme ? » interpelle le collectif Sauvons la friche Josaphat.
 
> Lire l'article complet.
Sauvons la friche Josaphat - Maud Marsin
 
Position

La liberté bafouée

 
Le coronavirus est utilisé par certains policiers pour sanctionner toute présence dans l’espace public de citoyens désireux de manifester leur opinion même en respectant la distanciation sociale.
Les amendes administratives communales pleuvent abusivement depuis le début du confinement.
Ce fut notamment le cas le 28 mars pour avoir apposé des affiches du « Belgian Housing Action Day » place de la Liberté. Ce le fut aussi pour des personnes qui ont assisté ce lundi 27 aux travaux sur la friche Josaphat.
A l’occasion de la situation exceptionnelle actuelle, on assiste donc à des entraves aux libertés démocratiques injustifiées. Certes, les exemples ci-dessus sont moins graves que les cas où des abus physiques ont été exercés par des policiers contre des personnes, souvent racisées. Il n’en faut pas moins dénoncer les abus dès qu’ils se manifestent au risque de les voir se généraliser.
 
> Lire l'article complet.
Marie-Anne Swartenbroeckx
 
Position

Délais d’enquêtes publiques : stop ou encore ?

 
Après une longue période confuse sur le maintien ou non des procédures d’enquête publique, la Région a adopté un arrêté le jeudi 02 avril 2020 prévoyant la suspension des délais d’enquête publique pour une durée d’un mois avec un effet rétroactif à daté du 16 mars. Délai qui a été prolongé d’un mois jusqu’au 15 mai 2020 inclus. En fonction de l’évolution de la situation, ce délai de suspension pourrait être prolongé d’un mois supplémentaire, donc jusqu’au 15 juin.
Urban Brussels a clarifié la situation sur son site en mentionnant que les avis d’enquête publique en cours au 16 mars 2020 apposés sur le territoire de la Région ne sont plus d’actualité. Lorsque les délais reprendront cours, des avis d’enquête publique, reprenant les dates de début et de fin de l’enquête publique, seront à nouveau apposés par les administrations communales. Vous trouverez les dernières infos actualisées à la date du 28/04 sur urban.brussels.
IEB insiste toutefois encore pour que la situation de suspension soit plus clairement annoncée sur le site de openpermits.brussels vu que les enquêtes publiques continuent d’y être annoncées. Par exemple en y mentionnant que de nouveaux délais d’enquête seront mis en place et annoncés ultérieurement, dès que la situation le permettra. Nous demandons également que toutes les enquêtes publiques dont les délais légaux ne se seraient pas clôturés au plus tard le 13/03/2020 (soit le vendredi précédent le lundi 16/03) bénéficient à nouveau de délais pleins et entiers (et non pas réduits au temps restant à courir). Pour IEB, seule la tenue de nouveaux délais pleins et entiers garantissent un niveau suffisant d’accès à l’information. Nous en profitons aussi pour relayer la communication de Bruxelles Environnement aux titulaires de nouveaux permis d’environnement. Ces décisions doivent être affichées 15 jours minimum hors période de confinement afin d’informer au mieux les riverains et de s’assurer de leur droit de recours.
 
Claire Scohier
 
Soutien

Pour un « jardin de quartier » sur la berme centrale !

 
Le confinement dû au Covid-19 frappe durement les quartiers populaires et denses du centre. Aussi, les riverains de la Porte d’Anderlecht, Convivence asbl et Urban Species lancent un appel à faire de la berme centrale Poincaré un jardin de quartier !
 
> Lire l'article complet.
> convivence-samenleven.be
 
 

Bruxelles en mouvements

Bimensuel d'Inter-Environnement Bruxelles.
 
 
Todo Bem !
Num. 305
avril 2020
À travers le dernier numéro de Bruxelles en mouvements, nous vous invitons à vous plonger dans différentes thématiques et enjeux bruxellois du moment : le droit à un espace de démocratie critique pour les associations et les habitants ; l’impact du projet métro 3 sur le budget régional ; le quartier Tivoli Green City « exemplaire »… de l’attitude de CityDev ? ; le centre commercial « Mall of Europe », obsolète avant même d’être réalisé ; le plan « GoodMove » en questionnement sous l’angle des nouvelles technologies et de leurs impacts ; la touristification de la ville au dam des indésirables ; et enfin le Plan d’Aménagement Directeur de la Porte de Ninove.
 
> Lire en ligne.
> Abonnez-vous !
 

Revue du web

À la une cette semaine :
© ezelstad.be

> La SAU envoie (en pleine connaissance de cause) un tractopelle sur un lieu de ponte pour insectes rares.

- ezelstad.be
> La revue du web.
 
 
Soutien

Appel à la régularisation des personnes sans papiers

 
Malgré un nombre remarquable d’initiatives solidaires existantes, beaucoup sont confrontées à la disproportion entre les moyens disponibles et les besoins manifestes. Cette situation d’épidémie, de confinement forcé et de suspension de certaines activités économiques a des répercussions graves pour de très nombreuses personnes. Dans le cas des personnes sans papiers, elle signifie souvent : impossibilité de s’isoler physiquement, disparition de tout revenu et exclusion des mécanismes de compensation.
 
> lesteki.be
 
Relais

Coronavirus : ce qui est autorisé ou pas

© Antonio Ponte
Entre les annonces officielles et les affirmations de la police, il n’est pas toujours évident de savoir ce qui est autorisé ou pas durant ce confinement. Les avocat·e·s de Progress Lawyers Network répondent donc à une série de questions et apportent des réponses sur la légitimité des amandes, sanctions et interventions policières.
 
> progresslaw.net
 
Relais

Où êtes-vous ?

© SPRB-DMS
« Depuis, le début du confinement, j’ai fait le choix de demeurer présente sur le terrain et d’aller à la rencontre des Laekenois les plus fragilisés. J’ai croisé de magnifiques personnes qui assument les missions, que certains d’entre nous se sont vu confiées, parce que les travailleurs sociaux ne sont plus à leurs postes. J’ai rencontré des habitants, concierges, bénévoles, associations qui se retrouvent à faire notre job et se sentent seuls sur le terrain. » - Carole, présidente de la Coordination Sociale de Laeken.
 
> Lire l'article complet.
Coordination Sociale de Laeken
 
Relais

Cinéma en ère de confinement

 
Chaque semaine de confinement, le GSARA propose une série de films, (co)produits par l’asbl, en accès libre. 2 films ou plus, autour d’une thématique commune, sont disponibles pour une durée de 7 jours.
 
> gsara.be
 
Relais

Locataires en détresse : Faire plus, plus vite !

 
Jeudi dernier, le Gouvernement bruxellois sortait, par la voix de sa Secrétaire d’état au logement, Nawal Ben Hamou, une série de mesures visant à soutenir les locataires frappés de plein fouet par le confinement. Le Rassemblement Bruxellois pour le Droit à l’Habitat (RBDH) les a analysées.
 
> rbdh-bbrow.be
 
Relais

Brux-sel Solidair

 
Tout autre chose / Hard boven hard Brux-sel adresse un message aux associations sociales et culturelles, ainsi qu’aux citoyen·ne·s solidaires.
 
> Lire l'article complet.
Hart Boven Hard Brux-sel
 
Relais

Travail : propositions écologiques, sociales et démocratiques

 
Le travail est à la fois malmené et reconnu par l’expérience du confinement. L’émission-colloque « Faites le travail » est mise en ligne ce 01/05 pour présenter et discuter des propositions audacieuses en faveur d’une réorganisation du monde du travail, afin que l’après-corona ne se traduise pas en un retour à l’avant, ni en une marche-arrière.
 
> associations21.org
 
Relais

Pour une relance durable

 
Nous sommes à un tournant de l’histoire. En réponse à la crise du Covid-19, le gouvernement belge se prépare à injecter des milliards pour maintenir l’économie à flot. Greenpeace souhaite que la reprise soit pensée de manière juste et durable et adresse 6 demandes claires au gouvernement.
 
> greenpeace.org
 
 
 
 
Inter-Environnement Bruxelles (IEB)
Rue du Chimiste, 34-36, 1070 Bruxelles
02 801 14 80 - info@ieb.be - www.ieb.be
Habitant·es et associations pour une meilleure qualité de la vie à Bruxelles.
Se désinscrire.