Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Le développement durable dans les communes wallonnes et bruxelloises

Publié le mercredi 8 octobre 2008, par IEB

50 communes ont répondu au 1er état des lieux des communes engagées sur la voie du développement durable en Wallonie et à Bruxelles.

GIF - 6.1 ko
Ça passe par ma commune

Ça passe par ma commune, une campagne citoyenne et associative pour un développement durable, équitable et solidaire au niveau communal.

Les 12 associations[1] qui forment la plate forme « Ça passe par ma commune » , ont dévoilé les réponses qu’elles ont reçues des communes en Wallonie et à Bruxelles. Le questionnaire, envoyé à la mi-mai à l’ensemble des Collèges des Bourgmestre et Echevins, a été complété par 49 communes exactement.

Sur base de 15 thématiques[2] touchant au développement durable, équitable et solidaire, les communes ont été sollicitées pour mettre en avant leurs bonnes pratiques communales. « Loin de vouloir jouer les donneur de leçon ou de remettre les mauvais bulletins, un des objectifs de cet état des lieux est de permettre l’échange de bonnes pratiques communales, mais aussi et surtout l’échange d’expériences entre citoyens qui voudraient interpeller leur commune sur la réalisation d’un projet innovant ou d’une pratique déjà initiée parfois à quelques dizaines de kilomètres de chez eux. » explique Fabien Ledecq, coordinateur de la campagne.
Car c’est bien de cela dont il s’agit : permettre au citoyen de rentrer en relation constructive avec sa commune pour qu’elle s’engage sur la voie du développement durable. Ce premier état des lieux est un des outils que la plate-forme « Ça passe par ma commune » propose.

En fait, la participation citoyenne se veut d’être au cœur du processus puisque déjà en 2006, à la veille des élections communales, une trentaine de groupes de citoyens avaient interpellé les têtes de liste sur ces thèmes et leurs avaient demandé quels seraient leurs engagements. Deux années exactement après les élections communales, c’est l’occasion de faire le point.

Une implication des communes dans ce questionnaire qualitatif.

Le chiffre de 50 communes peut paraître dérisoire au vu des 281 communes sollicitées, mais il est déjà une source intéressante de bonnes pratiques dont chacun peut s’inspirer. « Pour une première, nous sommes content des résultats obtenus et de l’implication des communes dans notre action. » Le questionnaire était effectivement qualitatif et a donc demandé un investissement en temps et en récolte d’informations important de la part des personnes en charge du questionnaire. « Certaines communes nous ont avoué que l’exercice avait été riche dans le travail de transversalité qu’il exigeait. »

Quelques bonnes pratiques...

En se baladant sur le site Internet www.capasseparmacommune.be, il est possible de trouver une série de pratiques ou de processus intéressants. Il y a tout d’abord les pratiques incitées par les pouvoirs régionaux. Les Agendas locaux Iris 21 en Région Bruxelles-Capitale et les plans Ureba et Air Climat en Région Wallonne sont certainement à citer. Ensuite viennent les pratiques initiées par les communes elles-mêmes Plusieurs communes prennent à bras le corps leur rôle de sensibilisation initiant une série d’actions ponctuelles envers leurs citoyens ou en se faisant le relais d’initiatives associatives. D’autres encore sont très impliquées dans la participation citoyenne via les commissions consultatives ou encore un forum citoyen directement sur leur site Internet. Enfin, plusieurs initiatives originales comme la récupération des cageots en bois à la fin du marché revalorisé en bois de chauffage pour les allocataires sociaux ; « comme quoi, il ne faut pas toujours de gros budget pour pouvoir être actif en développement durable ! » conclut le coordinateur.

« Ça passe par ma commune », bien plus qu’un état des lieux annuel

Outre cet état des lieux — qui sera réitéré l’année prochaine à mi législature communale — la plate forme « Ça passe par ma commune » propose différents outils. D’abord cette semaine, puisqu’elle organise une semaine de visite — rencontre autour de bonnes pratiques directement dans les communes. Ensuite, elle propose une série d’offres et de services à destination des communes (formations, services spécifiques, écriture de cahier de charge,...). Elle soutien et incite également les citoyens à interpeller leur commune et à mener des actions avec elles : l’appel est donc lancé à celles et ceux qui voudraient rejoindre cette campagne au niveau local !

Contacts et infos : Fabien Ledecq, 081/730 730, 0476/71 73 74.
fabien.ledecq@capasseparmacommune.be
www.capasseparmacommune.be

GIF - 1.6 ko
pdf

Téléchargez la présentation de la campagne “Ça passe par ma commune” — 8 octobre 2008



[1] Oxfam—Magasins du Monde, Inter Environnement Wallonie, Réseau éco-consommation, Res-sources, la campagne vêtements propres, CNCD, Réseau Financement Alternatif, Nature & Progrès, Inter-Environnement Bruxelles, SAW-B, La ligue des familles, Vents d’Houyet.
[2] Commerce équitable, Vêtements propres, Agriculture biologique, Eco-consommation, Economie sociale, Finance éthique et solidaire, Utilisation rationnelle de l’énergie, Aménagement du territoire durable, Mobilité douce, Prévention des déchets, Protection de la nature, Energie durable, Participation citoyenne, Solidarité internationale, Accueil les population étrangères.


Prises de position

Dernier ajout : 12 décembre.