Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Le Heysel : un poumon vert privatisé avec 10 000 places de parking en sous-sol

Publié le mercredi 29 juin 2011, par IEB

C’était jeudi passé que le bureau d’urbanisme KCAP et la Ville de Bruxelles présentait, d’abord à la presse, ensuite aux riverains, les grandes lignes de réaménagement du plateau du Heysel. Mais que cache donc ce méga-projet ?

Au vu de l’esquisse, les riverains semblaient soulagés : un grand espace vert avec un stade de foot toujours présent et des possibilités pour maintenir sur le site les activités existantes tels que Mini-Europe et l’Océade. En bref, le projet semble, au premier coup d’œil, apporter une rationalisation nécessaire au site, avec une sacré touche de vert, sans tout chambouler.

Exit les parkings ? Que nenni ! Pour libérer l’espace en surface, le bureau prévoit plus de 10 000 places de parkings en sous-sol, soit 8 000 places de parkings en plus que le site actuel. Forcément, comment voulez-vous faire autrement pour un site qui veut accueillir tout à la fois un centre de congrès de 3 500 places, une salle de spectacle de 15 000 personnes, 16 000 m² de loisirs, une cinéma de 5 000 places et surtout un centre commercial de 70 000 m² ! Bonjour la congestion et les émissions de CO2 supplémentaires !

On apprend en outre que le centre commercial de 70 000 m² devrait être terminé pour 2015. Tiens, la même échéance que le projet Uplace... On se demande toujours comment ces deux mastodontes vont pouvoir coexister dans ce mouchoir de poche. Sans compter la pression automobile énorme qu’ils vont créer sur ces territoires et la concurrence économique insupportable générée sur les noyaux commerçants existants.

Coût estimé de l’opération : 900 millions d’euros. Comment débourser une telle somme sans recourir à la privatisation du site ? La Ville de Bruxelles s’est longtemps mordu les doigts d’avoir cédé, sous les bons offices de VDB en son temps, une portion de son territoire au Trade Mart. Une concession qui court jusqu’en 2060. N’est-elle pas en train de commettre 50 ans plus tard la même erreur en perdant la maîtrise sur des dizaines d’hectares de son territoire ?


Actions

Dernier ajout : 25 septembre.