Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

La santé environnementale, grande oubliée du prochain programme LIFE

Publié le lundi 8 octobre, par Valérie Xhonneux

Le projet de programme LIFE pour la période 2021-2027 est un des thèmes abordés dans le cadre des négociations sur le prochain cadre de financement pluriannuel, négociations entre les Etats-Membres et le Parlement Européen. Ce programme LIFE a, par le passé, largement contribué à la préservation de l’environnement et de la santé et a soutenu l’engagement de nombreux citoyens et de nombreuses associations au niveau local, national et européen. Sa valeur ajoutée est indéniable donc, mais, à moins d’une réaction forte de nos Ministres et députés, le prochain programme délaissera ces problématiques.

L’actuel programme LIFE, qui court jusque 2020, a joué un rôle déterminant dans la promotion de l’action de la société civile en matière de prévention des maladies en mettant clairement l’accent sur la santé et en attribuant des moyens aux activités relatives au climat, à la qualité de l’air, à la sécurité chimique et à la protection contre le bruit.

Bien que l’augmentation actuellement proposée du budget global LIFE de 3,4 à 5,4 milliards d’euros pour la prochaine période de financement soit réjouissante, la manière dont la Commission européenne propose de dépenser ce budget menace les futurs moyens affectés aux mesures de protection de l’environnement.
En effet, les axes de dépense actuels sont basés sur les objectifs énoncés dans le 7e programme d’action pour l’environnement (7eme PAE), dans lequel la santé et l’environnement constituent une priorité absolue. Ils s’attaquent également au danger que représentent les produits chimiques pour la santé. Le 7ème PAE expirera fin 2020 et il n’est pas encore du tout certain que la Commission européenne proposera un 8ème PAE. La société civile [1] et le Parlement européen [2] ont lancé un appel en faveur d’un 8ème PAE, élément indispensable pour démontrer la volonté de l’Union européenne de lutter sérieusement et efficacement contre le changement climatique et les impacts sur la santé de la dégradation de l’environnement

De nombreux enjeux sont donc totalement absents de la proposition actuelle de LIFE 2021-2017 <a href=’#nb3’ class=’spip_note’ rel=’footnote’ title=’[] de la Commission :

  • elle ne mentionne la santé que de manière marginale, malgré les défis persistant en Europe en ce qui concerne la qualité de l’air, l’impact des substances chimiques sur la santé, la réduction de la pollution sonore, etc.,
  • elle n’inclut aucun programme d’action pour l’environnement en tant que « guide » pour l’allocation de moyens à la protection du climat et de l’environnement,
  • elle ne mentionne pas du tout les produits chimiques, malgré les risques qu’ils représentent pour la santé et l’environnement ; l’Organisation mondiale de la Santé [4], dans son rapport sur la transition vers une économie circulaire et la santé, a particulièrement souligné ces risques.

La balle se situe aujourd’hui dans le camp des Ministres de l’Environnement, de la Santé et du Budget, ainsi que des député·es européen·nes. Espérons qu’ils saisiront l’opportunité d’assurer des moyens à ces thématiques fondamentales pour protéger la santé des citoyens des impacts de la pollution de l’environnement, et répondre à leurs préoccupations croissantes sur ces enjeux.


Voir en ligne : http://www.iew.be/la-sante-environn...

La revue du web

La revue du web

Dernier ajout : 10 décembre.