Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

La participation au service de la mobilité

Publié le mercredi 14 décembre 2005, par IEB

Inter-Environnement Bruxelles présente le résultat de la participation menée avec les habitants d’Anderlecht, Evere et Jette autour du plan communal de mobilité.

« Mobilité & Participation » ?

Il s’agit d’un projet pilote de participation citoyenne destiné à stimuler l’implication des habitants dans l’élaboration des Plans Communaux de Mobilité (PCM). Inter-Environnement Bruxelles (IEB) et le Brusselse Raad voor het Leefmilieu (BRAL) ont conduit, pendant deux ans, ce projet (de fin 2003 à fin 2005) dans les communes d’Anderlecht, Evere et Jette.

La « participation » s’entend ici non seulement comme une information de la population et la récolte d’avis mais aussi comme un processus pédagogique qui permet de faciliter la compréhension et l’acceptation d’un projet. Pour être soutenu, un plan et/ou les aménagements qui en découlent gagnent à être compris et appropriés par les habitants ou, pourquoi pas, construits avec eux dès le départ.

Pour ce faire, tout le processus d’élaboration doit être jalonné de moments d’information et d’écoute des citoyens, et ce à chaque phase de l’étude et de la réalisation du projet : la description du problème, le choix d’un scénario, la mise en œuvre de celui-ci et enfin le chantier.

L’objectif était donc de travailler, dans le cadre des plans de mobilité, en relation avec les services communaux et le bureau d’études en charge du PCM afin d’organiser une stratégie de diffusion de l’information et de consultation et ce à chaque phase de l’élaboration du plan. Ce projet-pilote de deux ans permet de souligner l’intérêt d’une démarche participative avec les habitants concernant les projets de mobilité à plusieurs niveaux :

  • Une meilleure relation entre l’autorité politique et ses citoyens. Ceux-ci sont entendus, se sentent concernés et voient leurs remarques/suggestions/questions prises en compte. Ils comprennent mieux les objectifs poursuivis par la Commune et les objectifs de mobilité durable.
  • Un échange structuré entre les riverains, commerçants, usagers. Ceci permet un débat d’idées, un échange d’expériences, une sensibilisation aux autres comportements de mobilité. Les citoyens intègrent la nécessité et la difficulté de mêler les différentes visions de la mobilité en présence.
  • Une amélioration qualitative du projet suite aux questions, remarques, avis et suggestions des citoyens. L’intérêt de la démarche mise en œuvre dépend grandement de la motivation de l’autorité politique à mener un processus participatif avec ses citoyens, ainsi que des moyens qui y sont alloués.

Impliquer davantage les riverains dès l’élaboration d’un projet constitue la piste à suivre à Bruxelles. Cette implication peut revêtir différentes formes, du moment que les règles du jeu « participatif » sont respectées. Imagination et simplicité, outils adaptés, volonté politique... à vous de jouer !

Téléchargez


Nos autres publications

Dernier ajout : 19 mars.