Inter-Environnement Bruxelles

La Green Week de la Commission européenne perturbée

Publié le mercredi 25 mai 2011, par I E B
Version imprimable

Tags :

Ce mercredi 25 mai, des citoyens ont perturbé, de manière originale et non-violente, les conférences de la Green Week, événement phare organisé chaque année par la Commission européenne. Des représentants du secteur industriel, de l’agro-alimentaire et de la pétrochimie y participent massivement.

La Green Week de la Commission européenne perturbée · Ce mercredi 25 mai, des citoyens ont perturbé, de manière originale et non-violente, les conférences de la Green Week, événement phare organisé chaque année par la Commission européenne. Des représentants du secteur industriel, de l’agro-alimentaire et de la pétrochimie y participent massivement.

Voir la vidéo sur www.dewereldmorgen.be.

Un faux collectif citoyen, créé en vue d’être invité à la Green Week par Friends of Europe (think tank européen), a inauguré l’une des conférences.

L’invité a détourné subtilement son exposé, en vue de dénoncer les engagements de façade pris au niveau européen pour l’environnement. Plusieurs personnes ont ensuite perturbé la conférence de façon théâtrale.

Un autre collectif d’artistes EZA OKUP a profité du coffee break pour offrir des « dollars nutritifs » : « Pourquoi se prendre la tête en mangeant sain quand on peut directement se sustenter de son travail capitalistique ? »

Ce canular et cette action, à l’humour décalé, visent à demander la mise en place de vrais processus démocratiques et participatifs au niveau européen, où les choix sur les risques environnementaux à prendre ne soient pas faits dans l’ombre par des « experts » (cc. lobbies industriels) mais dans la lumière d’un débat public et d’un processus véritablement participatif.

Ces actions visent à dénoncer le lobbying omnipotent des multinationales au niveau européen mais aussi mettre en lumière le greenwashing opéré par ces dernières et la Commission européenne. La Green Week témoigne de la surreprésentation des intérêts industriels dans le paysage européen (4 fois plus nombreux dans les conférences que les représentants de la société civile). Au-delà de cet événement, ce sont des réformes structurelles que les citoyens souhaitent voir au niveau européen afin de limiter l’influence des multinationales sur la législation européenne car elles arrivent régulièrement à faire passer leurs intérêts personnels et économiques au-dessus de l’intérêt général. Une participante explique sa démarche : « Cette semaine devrait s’appeler la greenwashing week, car ce sont les multinationales les plus polluantes de la planète qui proposent leurs projets pour l’environnement. Ce sont des fausses solutions qui ne visent qu’à leur permettre de poursuivre leur quête de profit alors que la planète a déjà atteint ses limites ! ».

Un collectif de citoyens indignés

Plus d’informations sur la Green Week : www.greenweek2011.eu.



Actions

Dernier ajout : 4 août.