Inter-Environnement Bruxelles

L’ordre établi du déploiement de la 5G

Publié le lundi 15 juin, par Stéphanie D’Haenens
Version imprimable

Photo : European Council

Le 9 juin, le Conseil des ministres nationaux des télécommunications des États membres de l’Union Européenne a adopté les lignes directrices des lois et politiques qui guideront la numérisation de l’Europe. Le document de 24 pages, publié sous le titre « Façonner l’avenir numérique de l’Europe » fait l’apologie de la numérisation de nos sociétés qui a permis de « faire face à la crise sanitaire » et qui sera « un moteur essentiel de la relance économique, de la croissance verte et de l’autonomie stratégique de l’UE. » Le texte prévoit aussi la répression de celles et ceux qui s’opposeront désormais au déploiement de la 5G. « Le Conseil de l’Union européenne… souligne [alinéa 36] que, dans le contexte de la diffusion de nouvelles technologies telles que les 5G/6G, il est important de préserver la capacité des services répressifs, des services de sécurité et du pouvoir judiciaire à exercer efficacement leurs fonctions légitimes ; en tenant compte des lignes directrices internationales relatives aux effets des champs électromagnétiques sur la santé ; notant qu’il est important de lutter contre la diffusion de fausses informations sur les réseaux 5G, notamment en ce qui concerne les allégations selon lesquelles ce réseau représente une menace pour la santé ou qu’il est lié à COVID-19 ».

Si les nombreux collectifs stop5G européens tremblent c’est de détermination à en découdre avec « la techno-dictature légalisée déployant une chasse aux sorcières 2.0 », clamait sur les réseaux, Maurizio Martucci, membre fondateur de Alleanza Italiana Stop 5G.


Stéphanie D’Haenens

Communiqué de presse Stop5G.be


Position

Dernier ajout : 28 septembre.