Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Dossier prison

Interpellations au Conseil Communal

Publié le mercredi 26 juin 2013, par Comité de Haren

Tags :

Le 24 janvier dernier lors du Forum de quartier, vous nous avez dit : « Si cette prison devait se construire, le Collège mettra tout en œuvre pour garantir la qualité de vie à Haren. Les habitants n’ont pas à faire les frais des “problèmes fédéraux”. »

Malgré l’information que nous recevons, nous ne voyons rien venir de positif pour le village et ses habitants. Nous craignons que les nuisances ne soient qu’atténuées pour diminuer le mal et rendre l’agonie du village un peu moins brutale. Nous craignons également que de nombreux aspects importants liés à un tel projet ne soient négligés, ce qui nous fait douter que ce projet soit pris en mains de manière responsable pour l’avenir des Harenois et cela à tout niveau. En bref, nous nous demandons toujours : comment sauver la qualité de vie à Haren ?

Qu’avez prévu pour l’encadrement de nos jeunes à qui l’on semble n’offrir qu’une prison comme avenir ? Ne devrait-on pas conserver ces terrains pour des écoles ou des centres d’animations ? Nous rêvons de structure et d’encadrement pour nos jeunes AVANT de les envoyer en prison.

Qu’avez prévu pour interdire le trafic de transit qu’occasionnera cette MEGA-prison ? Quels sont les plans de mobilité en cas d’incidents qui semblent inhérents aux prisons ?

Qu’avez prévu pour suppléer à la perte d’espaces de détente et la perte d’espaces verts ? Le fédéral nous explique que la participation doit être gérée depuis la ville, ce projet de « plus grande prison de Belgique » sur cette terre oubliée, ne mérite-t-il pas un effort particulier de communication et d’implication des habitants ?

Qu’y aura-t-il de plus pour les Harenois que des voitures de polices sillonnant les boulevards autour du village et sans intérêts pour la vie du village.

Aujourd’hui Mesdames et Messieurs, dans l’état actuel des choses, la majorité des Harenois dit un NON massif à ce projet de MEGA-prison.

Nous attendons que le Bourgmestre et le collège se manifestent énergiquement dans les débats pour prendre la défense de 4500 Bruxellois qui risquent de voir leur espace de vie déstabilisé et défiguré par l’implantation de la plus grande prison de Belgique. Nous voulons voir la ville défendre clairement ses intérêts et se battre pour ses administrés.

Extraits du texte de l’interpellation du Conseil Communal de la Ville de Bruxelles par le Comité des Habitants de Haren, le 12 septembre 2012.

BEM n°264 – Mai-juin 2013

BEM n°264 – Mai-juin 2013

Dernier ajout : 16 juillet.