Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Expropriation Quadrilatère Nord : peu de Progrès en vue

Publié le mardi 19 octobre 2010, par IEB

Voilà maintenant bientôt 5 ans que les habitants de la rue du Progrès vivent sous la menace d’une expropriation. Ils se sont rassemblés ce jeudi 14 octobre avec le soutien d’Inter-Environnement Bruxelles, de la Fébul et de l’Union des locataires du quartier Nord pour évaluer leur situation.

Le permis d’urbanisme visant à permettre la construction d’un viaduc ferroviaire à l’extrémité de la jonction Nord-Midi et générant les expropriations n’a pas encore été délivré mais ne devrait plus tarder.

Depuis plusieurs années, les habitants et les associations demandent à Infrabel de s’engager à reconstruire une superficie de logements équivalente à celle détruite par le projet (soit 28 maisons abritant 85 ménages). L’opérateur ferroviaire a jusqu’ici toujours fait la sourde oreille à cette demande se limitant pourtant à l’application de ce simple principe : pas de délogement sans relogement. Néanmoins, Infrabel s’est récemment engagé vis-à-vis de la commue de Schaerbeek à verser des indemnités forfaitaires aux locataires tenant compte de leur ancienneté dans le quartier.

Un premier pas tenu compte du fait que la plupart des habitants vivent dans le quartier depuis plus de dix ans. Mais les habitants sont bien conscients que la somme ainsi attribuée fondera rapidement comme neige au soleil vu le doublement du prix du loyer auquel ils risquent d’être confrontés.

C’est pourquoi, à leur côté, nous demandons encore une fois à la Région de refuser la délivrance du permis aussi longtemps qu’Infrabel ne se sera pas engagé à reconstruire du logement en compensation.


Présence IEB

Dernier ajout : 19 octobre.