Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Enquêtes publiques suivies par IEB — 9 novembre 2017

Publié le jeudi 9 novembre, par IEB

Inter-Environnement Bruxelles s’intéresse particulièrement aux dossiers ci-dessous. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter la personne de référence ou notre adresse générale : Inter-Environnement Bruxelles.

À l’enquête cette semaine

JPEG - 43.1 ko

L’Eurostadium joue les prolongations
Région flamande : chaussée Romaine et parking C du Heysel. Après avoir été recalé début de cette année, le projet de nouveau stade national de 60 000 places revient à la charge. Si quelques aménagements connexes ont été prévus depuis la première mouture pour rendre le projet plus modulable, notamment le fait de pouvoir passer d’un stade de 60 000 à 45 000 places, reste que ce projet massif accompagné de 10 000 places de parking souterraines, de 78 000 m² d’Horeca et d’un campus à la finalité obscure, occasionnera d’incommensurables problèmes de mobilité et une charge publique lourde pour une finalité d’intérêt général discutable. De nombreux boucliers continuent de s’élever contre ce projet qui coûtera des dizaines de millions d’euros à la Région et à la Ville alors que cette dernière met à disposition du promoteur Ghelamco gratuitement son terrain public de 30 hectares, via un contrat d’emphytéose de 99 ans. Voir les remarques d’IEB lors de l’enquête de ce début d’année : « Eurostadium : un but chahuté ! ». Les conditions d’enquête publique ne sont pas meilleures qu’il y a 8 mois.
Bien que le projet prenne place sur le territoire de la commune de Grimbergen, les documents sont consultables au département d’urbanisme de la Ville de Bruxelles (10e étage), boulevard Anspach, 6, du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et le jeudi de 16 h à 20 h.
Enquête publique jusqu’au 17 novembre 2017.
Pas de Commission de concertation.
Contactez Claire Scohier.

Quatrième tentative de destruction de l’avenue du Port
Bruxelles-Ville : rue Claessens et avenue du Port. Demande de permis d’urbanisme pour réaménager la voirie de façade à façade, entre la place Sainctelette et l’avenue de la Reine : création de 2 pistes cyclables, réfection des trottoirs, plantation d’un double alignement d’ormes après abattage d’un seul alignement de platanes, modification du revêtement de la chaussée, remplacement des impétrants.
Enquête publique jusqu’au 17 novembre 2017.
Concertation le 29 novembre 2017.
Contactez Mohamed Benzaouia et Patrick Wouters.

Réaménagement de voirie
Schaerbeek : Allée Verte, avenue de la Reine, chaussée d’Anvers, square Jules De Trooz, rue des Palais, place Masui, rue du Progrès et rue du Pavillon. Demande de permis d’urbanisme pour réaménager la rue des Palais entre le square De Trooz et la rue Van Schoor ; réaménager le square De Trooz, une partie de l’avenue de la Reine, la voirie du Pavillon et la rue des Palais jusqu’à la rue Van Schoor. IEB s’est penché sur ce dossier et a rédigé son avis : les réaménagements prévus dans le quartier Masui et la rue des Palais vont permettre de restaurer des voiries fort dégradées et d’améliorer la circulation des usagers « faibles ». Le square De Trooz, au carrefour autoroutier de l’avenue de la Reine et de l’Allée Verte, restera cependant un point noir dans la mobilité douce, en gardant un rôle de barrière pour les piétons et les cyclistes. Lire les remarques d’IEB.
Enquête publique jusqu’au 17 novembre 2017.
Concertation le 29 novembre 2017.
Contactez Thibault Jacobs et Thyl Van Gyzegem.

La Vaillance bien gar(d)ée
Anderlecht : place de la Vaillance. Demande de permis d’urbanisme pour construire sous la place un parking souterrain pour 235 voitures et 50 motos. L’enquête porte sur le projet de cahier des charges pour l’étude d’incidences.
Enquête publique jusqu’au 17 novembre 2017.
Concertation le 23 novembre 2017.
Contactez Alexis Dabin et Thyl Van Gyzegem.

Résultat de concertation

• Le métro sort de son trou. Région bruxelloise : le projet de modification partielle du plan régional d’affectation du sol (PRAS) relatif à la liaison de transport en commun souterraine Nord-Sud et le rapport sur les incidences environnementales est à l’enquête publique. En l’absence d’une étude globale des incidences du projet de ligne sur l’environnement, la mobilité et les aspects socio-économiques, qui se fait attendre, il s’agit à l’heure actuelle du document le plus complet sur le sujet. La modification du PRAS permettrait la création d’une station Constitution à Bruxelles-Ville, d’une station au square Riga à Schaerbeek et d’un dépôt à Haren. Si le rapport d’incidences à l’enquête justifie la création d’une nouvelle ligne de métro comme le moyen d’effectuer un report modal significatif des véhicules particuliers vers les transports en commun, il démontre également qu’une telle affirmation ne résiste pas à l’épreuve des chiffres : le nombre de personnes qui abandonneraient leur voiture pour le métro équivaut à une goutte d’eau par rapport au volume des déplacements régionaux. Lire les remarques d’IEB. Contactez Thyl Van Gyzegem


Enquêtes suivies par IEB

Dernier ajout : 23 novembre.