Inter-Environnement Bruxelles

Démystifier le fameux « Boom démographique »

Publié le mercredi 9 janvier 2013, par I E B

Parution du dernier numéro de Bruxelles en Mouvements, intitulé « Démographie ? », dont le dossier principal s’attache à démystifier le fameux « Boom démographique ».

Inter-Environnement Bruxelles invite les lecteurs de Bruxelles en Mouvements à se pencher plus en détails sur la question de la démographie. Le « boom » démographique est aujourd’hui agité par les autorités bruxelloises pour justifier des projets politiques et urbains contestables.

L’exemple actuel le plus notable est, bien entendu, celui du projet de Plan régional d’affectation du sol (PRAS) dit « démographique », dans lequel le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale utilise l’argument de l’augmentation massive de population pour modifier le plan d’affectation du sol existant. Si personne ne conteste la nécessité de produire de nombreux logements et équipements pour répondre aux besoins pressants de la population bruxelloise, ces besoins sont suffisamment justifiés par un réalité qui ne date pas d’aujourd’hui ! Se pencher sur les chiffres permet de se rendre compte que le phénomène de ré-augmentation de la population bruxelloise se constate depuis 1995 et est soutenu depuis 2002.

Alors pourquoi parler de « boom » aujourd’hui ? Pourquoi nous dit-on sans cesse qu’il est temps de densifier la ville, de produire de nouveaux logements pour répondre à de nouveaux défis ? Le terme de « boom » occulte une évolution pourtant en cours depuis plus de dix ans. Pourquoi agiter des projections (à prendre avec des pincettes) à 2020, 2050 ou 2060 comme le drapeau rouge devant un taureau ? En quoi la croissance de la population constitue-t-elle une menace alors que Bruxelles dépasse à peine son pic historique de 1968 (1 079 181 habitants), époque où les tours ne fleurissaient pas pour autant ?

Parler d’une simple « augmentation de population », c’est faire l’impasse sur les études existantes récentes concernant les caractéristiques, la répartition géographique sur le territoire et les besoins principaux de la population bruxelloise. Qui sera cette population ? Tous les quartiers sont-ils touchés de la même manière ? Pour répondre aux besoins de la population, il faudra des réponses multiples, qui ne peuvent se résumer à des slogans ou des injonctions tétanisantes, surtout si celles-ci ne servent qu’à justifier des projets pharaoniques de centres commerciaux, bureaux, ou logements de luxe.

Bruxelles en mouvements est la publication d’Inter-Environnement Bruxelles, association indépendante qui fédère 80 comités de quartier et groupes d’habitants actifs sur des questions urbaines, écologiques et sociales.

Le magazine est visible en ligne ici : Bruxelles en mouvements n°261 — Novembre 2012.


Prises de position

Dernier ajout : 13 décembre.