Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Débat « Tours et densité à Bruxelles ». And the winner is...

Publié le mercredi 17 novembre 2010, par IEB

Tags :

... la ville dense et compacte.

C’est ce mardi 16 novembre que se tenait au Square le débat « Tours et densité » organisé par la Région bruxelloise en lien avec l’exposition « L’invention de la Tour européenne ».

On ne pourra pas reprocher aux organisateurs de ne pas avoir assuré un débat contradictoire. On y a vu des tours de toutes les couleurs, de toutes les hauteurs et de toutes les formes mais ce qui ressortait avec force de la discussion, c’est que la Tour n’a que peu de vertus objectives.

En effet, la Tour ne semble visiblement apte à répondre à aucun des défis annoncés par le gouvernement. Le défi démographique ? La densité est mieux rencontrée par des gabarits moindres et plus compacts. Le défi environnemental ? La démesure l’enferme dans une multitude de contraintes qui viennent contrer systématiquement ses avantages supposés : difficulté de la reconversion des fonctions, effets micro-climatiques impossibles à éliminer, performance énergétique médiocre, perte de surfaces utiles liée aux fonctions techniques nécessités par son gigantisme, surconsommation de matériaux... sans compter les diverses problèmes sociaux et juridiques qu’elles posent en terme de co-existence et de co-propriété, rendant son aptitude à la mixité plus qu’hypothétique. Cerise sur le gâteau, selon l’un des experts invités, la Tour coûte tellement cher qu’elle ne sera jamais rentable à Bruxelles !

Les aménageurs urbains présents ont eu bien du fil à retordre pour exprimer, sans jamais convaincre l’auditoire, que la Tour devait être déstigmatisée et trouver sa place dans « une ville vivante, inspirante et créative », discours relevant plus du registre du marketing urbain que de la bonne gouvernance. Quand les arguments subjectifs se heurtent aux considérations objectives, la conclusion ne se fait pas attendre. Et l’un des intervenants, consultant en urbanisme à Paris, de clore le débat en se demandant si nos pouvoirs publics n’auraient pas d’autres sujets prioritaires à traiter qu’un débat sur les Tours !

Pour en savoir plus

Nous vous invitons à (re)lire nos communiqués de presse Atenor : un(e) tour de passe-passe... et Tour & Taxis : le bénéfice du promoteur financé par les pouvoirs publics ? ainsi que l’article sur le livre La folie des hauteurs.

info portfolio


Présence IEB

Dernier ajout : 12 novembre.