Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Contre la suppression des premiers et derniers trains

Publié le vendredi 13 juin 2014, par IEB

Tags :

Le Réseau des Arts à Bruxelles, soutenu par des associations culturelles ainsi que le Bral et IEB, s’oppose à l’intention de la SNCB de supprimer plusieurs trains omnibus (en début de journée et en fin de soirée) d’ici la fin de l’année. Il appelle les responsables politiques à élaborer une politique de mobilité globale durable, en concertation avec les différentes sociétés de transport.

Le 8 mai dernier, la presse a relayé l’intention de la SNCB de supprimer plusieurs trains omnibus (en début de journée et en fin de soirée) d’ici la fin de l’année. Suite à l’annonce de cette mesure, plusieurs voix se sont élevées pour la critiquer de manière plus ou moins vive. La SNCB a insisté sur le fait que cette proposition de nouveaux horaires n’était pas définitive. Jean-Pascal Labille, Ministre des entreprises publiques, a quant à lui rappelé que le nouveau plan de transport de la SNCB avait été rejeté par le gouvernement Di Rupo. Néanmoins, nous souhaitons exprimer aujourd’hui notre inquiétude profonde : de telles intentions vont clairement à l’encontre de la mission de la SNCB qui consiste notamment à réaliser une plus-value économique, sociale et environnementale. Le fait que le management de notre compagnie nationale des chemins de fer envisage un tel scénario, éveille le doute quant à sa capacité à répondre de manière adéquate aux grands enjeux de mobilité de notre société actuelle. De plus, les derniers trains dont il est question aujourd’hui étaient, jusqu’il y a peu, les avant-derniers trains… Avec cette tendance à réduire les heures de service, n’est-il pas à craindre que les transports publics ne concernent bientôt plus que les déplacements domicile-lieu de travail ?

Nous nous opposons fermement à la suppression des premiers et derniers trains. Cette mesure entre en contradiction avec l’article 23 de la Constitution qui garantit à chacun le droit à l’épanouissement culturel et social. Ces suppressions enfreindraient les droits de multiples catégories de population aux profils divers (âge, milieu social, zone géographique) et mettraient en péril les politiques de participation et d’égalité des chances dans notre société. La mobilité, si elle est associée à une offre de transports publics de qualité, accessible en termes financiers, peut devenir un formidable outil politique pour façonner une société où priment des valeurs telles que la rencontre, la découverte, l’épanouissement de l’individu et la cohésion sociale.

Nous nous opposons également à la suppression des premiers et derniers trains pour des raisons écologiques et de développement durable : les mesures envisagées ne font qu’entraver le développement d’une politique de mobilité durable, pourtant devenue nécessaire pour rendre nos villes et villages agréables à vivre et y réduire la circulation automobile. Les déplacements en train polluent quatre fois moins que ceux en voiture et ils sont bien plus sûrs.

Nous plaidons dès lors pour une offre de transports publics du petit matin jusqu’aux heures tardives. Nous appelons les responsables politiques (nouvellement élus) au niveau fédéral et régional, ainsi que leurs collègues au niveau local, à élaborer une politique de mobilité globale durable, en concertation avec les différentes sociétés de transport. Ce n’est que de cette manière que nous pouvons espérer opérer un changement des mentalités et convaincre tous les citoyens de prendre en compte l’impact de leurs choix de mode de déplacement. Il en va de notre avenir à tous.

Le Réseau des Arts à Bruxelles (RAB)
& le Brussels Kunstenoverleg (BKO)

avec :

  • Association des Centres Culturels (ACC)
  • Brusselse Raad voor het Leefmilieu (BRAL)
  • Conseil Bruxellois des Musées
  • Inter-Environnement Bruxelles (IEB)
  • Overleg Kunstenorganisaties (oKo)
  • Vereniging Vlaamse Cultuur – en gemeenschapscentra (VVC)

Infos : Sophie Alexandre, 02/502 26 88, www.reseaudesartsabruxelles.be


Prises de position

Dernier ajout : 19 novembre.