Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Pollutions électromagnétiques et 5G : nouvelles victoires des quartiers et associations devant le Conseil d’État et le Collège de l’Environnement

Publié le jeudi 14 juin, par Bruxelles grONDES

Schéma extrait de BEM la revue d’IEB, lire l’article complet.


Alors que le débat est en cours au parlement bruxellois, que les opérateurs critiquent le niveau de protection et que le gouvernement tend à le réduire, des quartiers et associations le défendent en justice et obtiennent de nouvelles victoires.

Victoire devant le Conseil d’État :
En collaboration avec Inter-Environnement Bruxelles et la participation d’autres associations comme Teslabel et ArEHS, la plate-forme Bruxelles grONDES qui réunit une trentaine de quartiers, a obtenu gain de cause au Conseil d’État contre le dernier arrêté "5G". Arrêté qui tendait à réduire encore le niveau de protection des Bruxellois. Le Conseil donne raison aux requérants sur deux des trois points qui motivaient le recours.

1-Le Conseil annule la réduction du périmètre d’investigation préalable autour des "micro-antennes", dont celles destinées à la future 5G. Cette réduction signifiait que les rayonnements de nombreuses antennes n’étaient plus pris en compte, faussant ainsi les vérifications a priori du respect de la norme de protection.
 
2-Le Conseil annule aussi dans l’arrêté, l’exonération de permis d’environnement accordées aux antennes "déplacées" ou "provisoires". "La mobilisation des quartiers, des associations et le travail de sensibilisation vont donc se poursuivre, renforcés par cette victoire : l’engagement citoyen n’est jamais vain."(grONDES) Plus d’informations sur les enjeux de ce recours ? Cliquez ce lien.

Victoires devant le Collège de l’Environnement :

Trois quartiers qui s’opposent à l’installation d’antennes relais 2, 3 et 4G, participants à la plate-forme Bruxelles grONDES, ont récemment obtenus l’annulation des permis devant le Collège de l’Environnement Bruxellois :

Victoire du quartier de l’Étang à Etterbeek qui reste mobilisé et résiste depuis onze années à l’installation d’antennes relais sur les toitures d’un bâtiment d’habitations sociales.
Victoire du quartier du Château d’Eau à Uccle, confronté à un clocher d’église truffé d’antennes relais. Recours mené par un riverain qui constate l’absence de deux bâtiments de l’école maternelle qui jouxte le site dans les dossiers du permis, c’est ce point qui motivera le refus du Collège.
Victoire collective place Morichar à Saint Gilles, où des riverains et des professeurs de l’École Saint-Luc avaient introduit un recours contre l’installation de 27 antennes sur le toit de leur école. Ces 27 antennes s’ajouteraient aux 12 antennes déjà présentes, le Collège de l’Environnement a annulé ce permis. Plus d’informations sur ces recours ? Cliquez ce lien.

"Dans les différents domaines technologiques l’innovation et le progrès passent par l’économie et un impact moindre sur l’environnement. Inversement, dans celui des technologies mobiles les pollutions s’aggravent à chaque nouvelle génération. Plutôt que de céder face aux pressions des opérateurs et constructeurs, il appartient au législateur de corriger cette tendance en maintenant et en renforçant le niveau de protection des Bruxelloises et Bruxellois." (grONDES)
Le spectre de la déconnexion ou du recul technologique ne doit plus être brandi, alors que, précisément, des normes exigeantes et protectrices sont une incitation puissante au progrès technique.

Pour rappel, Bruxelles grONDES n’est pas opposée aux technologies mobiles pourvu qu’elles respectent la santé, l’environnement, la vie privée et les règles urbanistiques. Rejoignez la mobilisation !

Voir en ligne : https://www.grondes.be/2018/06/comm...

La revue du web

La revue du web

Dernier ajout : 21 juin.