Inter-Environnement Bruxelles

Dossier Cureghem

Carte d’identité

Publié le mercredi 15 juillet 2015, par Claire Scohier, I E B
Version imprimable

Tags :

Les 2 km² (194 hectares) sur lesquels s’étend le quartier sont enclavés entre deux voies de chemins de fer au sud et au Sud-Ouest qui le sépare de Forest et de Saint-Gilles, un grand axe routier de la petite ceinture à l’Est – en l’occurrence le boulevard Poincaré – et le canal de Bruxelles-Charleroi, au Nord, qui le sépare du reste de la commune d’Anderlecht, mais aussi de la commune de Molenbeek.

Carte d’identité · Les 2 km² (194 hectares) sur lesquels s’étend le quartier sont enclavés entre deux voies de chemins de fer au sud et au Sud-Ouest qui le sépare de Forest et de Saint-Gilles, un grand axe routier de la petite ceinture à l’Est – en l’occurrence le boulevard Poincaré – et le canal de Bruxelles-Charleroi, au Nord, qui le sépare du reste de la commune d’Anderlecht, mais aussi de la commune de Molenbeek.

Bâti sur le lit de la Petite Senne, le territoire est subdivisé en plusieurs sous quartiers : Goujons, Rosée, les Abattoirs, Pecqueur, Bara, Clémenceau (Clinique), Révision, Rossini, le Triangle. Chacun de ces sous-quartiers est caractérisé par un patrimoine architectural et urbanistique particulier, traduisant la diversité des activités passées. On y trouve tout à la fois des édifices de style Art déco, des maisons ouvrières et de grands entrepôts et anciennes fabriques, ainsi que quelques ensembles de logements sociaux.

Cureghem fait partie d’une des communes les plus peuplées de la Région de Bruxelles-Capitale. L’entité comptait 25 641 habitants au 1er janvier 2011. Entre 2001 et 2009, la population a augmenté de plus de 20%. Entre 2010 et 2020, les prévisions indiquent que celle-ci va encore augmenter de plus de 20%. Le revenu moyen par habitant, qui est de 6 896 €, est nettement inférieur à celui de la commune d’Anderlecht (10 939 €) ou de la moyenne de la Région de Bruxelles-Capitale (12 593 €).

Or cette donne n’inclut pas les personnes dont le revenu est trop faible pour faire l’objet d’une déclaration d’impôt ou en séjour illégal.

L’activité économique y reste intense malgré la désindustrialisation. Territoire situé en zone mixte ou de forte mixité selon le Plan régional d’affectation du sol (PRAS), il est en outre bordé de deux zones affectées jusqu’il y a encore peu à l’industrie urbaine (ZIU) : Biestebroeck et Birmingham. Ces dernières ont basculé en Zone d’entreprises en milieu urbain (ZEMU) depuis l’entrée en vigueur du PRAS dit démographique. Cureghem est un des rares territoires proches du centre combinant à la fois un tissu résidentiel, de l’activité productive, du commerce, des bureaux et des hôtels. On y dénombre environ 20 000 emplois, suffisamment pour employer la population active qui habite le quartier, et pourtant, le taux de chômage y est de 36% (la moyenne régionale est de 22%) et monte jusqu’à 45% chez les jeunes de moins de 25 ans.

Territoire très dense et très bâti [1], les espaces verts y sont rares et disputés. Seulement 40% de la population dispose d’un espace vert à une distance de 300 mètres.

Mais Cureghem ne se réduit évidemment pas à une addition de quartiers ou à des moyennes statistiques, c’est bien plus que ça !


Claire Scohier

Notes

[1Son taux d’imperméabilité est proche de 90%.


Bem 276 – Mai-juin 2015

Dernier ajout : 11 août.