Inter-Environnement Bruxelles

Campus de la Plaine : pique-nique et saucissonnage

Publié le mardi 21 mai 2013, par I E B
Version imprimable

Une urbanisation globale du site de la Plaine est en cours depuis début 2012. Universalis Park repasse à l’enquête publique avec un projet de logements modifié. Il s’agit de la première tranche d’un grand ensemble de constructions étalé en trois phases.

Campus de la Plaine : pique-nique et saucissonnage · Une urbanisation globale du site de la Plaine est en cours depuis début 2012. Universalis Park repasse à l’enquête publique avec un projet de logements modifié. Il s’agit de la première tranche d’un grand ensemble de constructions étalé en trois phases.

En mai 2012, Universalis Park a introduit deux demandes de permis sur le site de la Plaine : l’un pour la construction de quatre immeubles de six étages totalisant 131 appartements, une crèche et un parking de 131 emplacements en sous-sol et l’autre concernait la réalisation de voiries carrossables et piétonnes ainsi que l’abattage de 176 arbres.

1.– Phase 1 du projet Universalis Park, actuellement à l’enquête publique.
2 et 3.– Les autres phases projetées.
4.– Projet Eckelmans de chambres d’étudiant.
5.– Caserne des pompiers.
6.– École européenne.

Différents arguments ont été mis en avant par des comités d’habitants et des associations présents lors de la première commission de concertation le 16 mai 2012.

En premier lieu, d’après le Plan Régional d’Affectation du Sol, la présence de logements en zone d’équipements d’intérêt collectif ou de service public n’est acceptée que si elle en constitue le complément usuel et l’accessoire. L’interprétation de cette prescription est on ne peut plus floue, ce qui est en faveur d’Universalis Park. De plus, dans cette zone universitaire il y a un besoin criant en logements étudiants et non en logements acquisitifs privés.

En ce qui concerne la mobilité, les constructions projetées sur le site doivent être orientées vers un bon accès aux transports publics. Il y a lieu aussi d’objectiver les besoins en parking en fonction de ceux déjà existants ou prévus par d’autres projets limitrophes au site.

Et pour finir l’impact environnemental est très important au vu de la valeur biologique du site.

D’ailleurs, au sein de la commission de concertation seul l’IBGE s’était positionné contre le projet en raison des incidences environnementales conséquentes. L’IBGE considère que « le projet hypothèque définitivement le maintien de cette coulée verte de qualité présente sur le site » [1].

Cette demande de permis n’est que la première phase d’un grand ensemble de constructions étalé en trois phases. Cette parcellisation ne permet pas d’avoir la vision globale nécessaire à l’évaluation des incidences environnementales ou même des conséquences sur la mobilité. Ce découpage a permis au promoteur privé d’éviter l’étude d’incidences. Contrairement au rapport d’incidences, l’étude d’incidences est plus contraignante et permet de prendre en compte plus de critères d’évaluation.

Il y a de ça un an, la commune d’Ixelles a émis un avis majoritaire favorable sous certaines conditions. Les deux permis modifiés sont aujourd’hui soumis à une nouvelle enquête publique.

Vous pouvez consulter les différents documents à la commune d’Ixelles jusqu’au 31 mai 2013. La commission de concertation aura lieu le 19 juin 2013.

Un groupe d’étudiants vous invitent à discuter de l’urbanisation globale du site de la Plaine autour d’un pique-nique d’information ce vendredi 24 mai de 17h30 à 20 h. Rendez-vous à l’accès ULB de la station de métro Delta.

Infos : http://triomphe-bxl.jimdo.com, http://laplaine.jimdo.com.


Actions

Dernier ajout : 17 février.