Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

Bruxelles en Mouvements n°219 — 14 avril 2009

Publié le mardi 14 avril 2009, par IEB

DOSSIER
Une fiscalité automobile au service de l’environnement

De longue date, les déplacements en voiture sont favorisés par les politiques publiques. Depuis peu, l’achat de véhicules très polluants est découragé et des incitants financiers à choisir une mobilité douce voient le jour mais sans remettre fondamentalement en cause le modèle auto-centré. Les conséquences économiques et sociales de la domination de l’automobile ne sont pas compensées par les recettes provenant des différentes taxes ou des accises sur les carburants. Au final, ces recettes ne sont jamais directement réinvesties dans la mobilité. Qui plus est, les mécanismes permettant de défiscaliser des frais liés à l’automobile ou d’offrir un avantage en nature connaissent un succès massif, aux dépens des finances publiques. Pourtant, il existe des mécanismes politiques à même de responsabiliser les automobilistes et d’améliorer le partage de la ville. Mais la route est encore longue...

- La voiture de société : un avantage pas nature !
- Le roi du protocole de Kyoto : le péage urbain
- Gagnez du temps... abandonnez votre voiture !
- Promouvoir des modes de transport alternatifs

Urbanisme
- L’Agence de Développement Territorial : un nouvel outil pour le citymarketing

Environnement
- Le Vogelzang retrouve son titre
- Bruxelles, ville lumière... mais à quel prix ?
- La Nuit de l’Obscurité vous remercie

C’est arrivé près de chez vous
- Quartier Durable : la Cité Forest Vert, une histoire de convivialité
- Les jardins collectifs fleurissent

Éditorial
- IEB a déménagé !

Et aussi
Le relevé mensuel de la qualité de l’air à Bruxelles.

Téléchargez

Archives

Archives

Dernier ajout : 18 juillet.