Inter-Environnement Bruxelles Inter-Environnement Bruxelles

BELVIEW dépassera-t-il la mesure ?

Publié le mercredi 8 mai 2013, par IEB

Le projet Belview, sur l’îlot Van Maerlant en bas de la rue Belliard, est arrivé au 15e étage, autorisé par un permis délivré en 2009. En 2011, un second permis autorise 24 étages, là où la règlementation bruxelloise n’en autorise que 11. Ce permis fait actuellement l’objet d’un recours en annulation déposé par les associations d’habitants. La question à quelques millions d’euros (de bénéfices) est donc la suivante : le promoteur Allfin a-t-il décidé de suspendre le chantier en attendant la décision du Conseil d’État ou va-t-il prendre le risque de continuer le chantier, fort de la promesse reçue de la Région de bénéficier rapidement d’un plan particulier d’aménagement du sol sur mesure pour justifier à posteriori son projet hors-la-loi ?

Le 27 octobre 2011, un permis d’urbanisme était délivré par la Ville de Bruxelles autorisant, entre autres, la construction d’une tour de logements de 24 niveaux. Ce permis remplaçait un permis délivré en 2009 pour une immeuble de 15 étages là ou la règlementation bruxelloise n’autorisait qu’un immeuble de 11 étages.

Par ailleurs, les incidences sur l’environnement concernant l’ensoleillement et les vents induits par cette tour située dans le fond de la vallée du Maelbeek n’avaient pas été étudiés au moment de la délivrance du nouveau permis. Pourtant, l’étude d’impact qui accompagne le projet de règlement régional d’urbanisme zoné (RRUZ) de la rue de la Loi prouve que les ombres portées et les vents induits par ce genre de bâtiment sont loin d’être négligeables.

Face à ce permis délivré en contradiction avec les règles en vigueur, dans l’unique but d’augmenter la marge bénéficiaire de Allfin, le promoteur du projet, un recours en annulation a été introduit devant le Conseil d’État par Inter-Environnement Bruxelles (IEB) et par le Groupe d’animation du quartier européen de la Ville de Bruxelles (GAQ), avec le soutien de l’Association de quartier Léopold (AQL) et du Brusselse Raad voor het Leefmilieu (BRAL). Ce dossier est en cours d’instruction.

Malgré ce recours, le promoteur a commencé le chantier. Aujourd’hui, la tour Belview est arrivée au 15e étage, en conformité avec le permis accordé en 2009. La question à quelques millions d’euros (de bénéfices) est donc la suivante : le promoteur Allfin a-t-il décidé de suspendre le chantier en attendant la décision du Conseil d’État ou va-t-il prendre le risque de continuer le chantier, fort de la promesse reçue de la Région de bénéficier rapidement d’un plan particulier d’aménagement du sol sur mesure pour justifier à posteriori son projet hors-la-loi ?


Actions

Dernier ajout : 23 novembre.