www.ieb.be - facebook
Problème d'affichage ?
 
 

La lettre d'IEB

Semaine du 23 septembre 2020
Inter-Environnement Bruxelles (IEB) - Fédération de comités d'habitant·es.
 
Vidéo

Proximus invite ses travailleur·euse·s à la prudence au contact de ses produits !

© Tiago Nicastro

Mercredi dernier, l’émission « Investigation » de la RTBF traitait de la 5G, du problème sanitaire lié aux micro-ondes, et des effets déjà vécus aujourd’hui par de nombreuses personnes dites électrosensibles. Au cours de l’émission, un extrait d’une vidéo que Proximus destine à ses employé·es est diffusée.

Alors que depuis plus de 25 ans, l’entreprise de télécommunication ne cesse de nier tout problème sanitaire lié à ses produits, la vidéo conseille, notamment, de garder des distances avec les objets émetteurs d’onde.

Ces conseils et cette vidéo datent de plusieurs années déjà, or nous le savons : en 2020, en plein confinement de la population, Proximus a lancé la mise en place de la 5G. L’entreprise ne cesse, depuis, de vanter la nécessité de cette nouvelle génération de technologies mobiles. Pourtant, le foisonnement d’objets connectés et le nombre toujours plus important d’antennes rend impossible d’appliquer la « smart distance » que recommande cyniquement Proximus.

Lire l'article complet.
Gérald Hanotiaux
Vidéo de Proximus dans son entièreté.
 
Relais

La voiture-salaire nuit gravement à notre système de santé

© PAC

Le principe de la voiture de société ou voiture-salaire est emblématique des effets indésirables du capitalisme. Il témoigne, concrètement, de l’interdépendance des menaces qui pèsent aujourd’hui sur nos sociétés, qu’elles soient écologiques, sociales, économiques, politiques ou culturelles. Notre monde traverse une crise systémique majeure qui accentue la dégradation des écosystèmes, l’aggravation des inégalités sociales et la marchandisation des biens et services. Dans ce contexte, l’arrêt de la voiture-salaire est une évidence. Pourquoi ?

Voir la vidéo « Une journée à la FEBIOC - Stop à la voiture-salaire ! ».

PAC
stop-voiture-salaire.be
 
Présence IEB

Syncity - Histoires de Cureghem

© IEB

Le projet SYNCITY - JPI Europe dont IEB est partenaire - explore les possibilités de participation des personnes dont la voix est rarement entendue dans les processus de rénovation urbaine. Il s’intéresse à Cureghem, quartier central de Bruxelles qui accueille des espaces de production, petits et grands commerces et très grand marché, habitations modestes et zone de premier ancrage des primo-arrivants. Depuis près d’un an et demi, l’équipe bruxelloise - ULB, Cripa, Commune d’Anderlecht, Abattoir SA et IEB se sont consacrés à trois sites : les abattoirs d’Anderlecht où l’aménagement l’espace non bâti devient un enjeu autant pour la société gestionnaire que pour les pouvoirs publics, la partie avant de la rue Docteur de Meersman, rénovée comme place mais utilisée depuis comme parking minute et enfin la problématique des poubelles sur la chaussée de Mons. Du 14 au 19 septembre, l’équipe bruxelloise a profité de la présence de ses partenaires viennois pour co-organiser des réunions de travail où étaient invités les premiers concernés par ces problématiques : travailleurs des services communaux et régionaux et commerçants (atelier collaboratif « Mons »), usagers et habitants (intervention sur la rue Docteur de Meersman), pouvoirs publics et entreprises du site des Abattoirs ( visite guidée - Abattoir). Ces rencontres denses, constructives, où l’accent a été mis sur la transmission des expériences sensibles des lieux et du travail permettront à l’équipe SYNCITY d’affiner ses analyses et de mettre en lien des personnes, services ou institutions pour répondre à quelques enjeux tangibles de ces trois lieux : comment allier le soutien aux activités qui fournissent de l’emploi et améliorer le cadre de vie, en par exemple, améliorant le ramassage de déchets sur la chaussée de Mons, comment assurer une meilleure écoute des commerçants « primo-arrivants », quels aménagements durables proposer pour donner une fonction de place à la rue docteur de Meersman. La suite… au prochain épisode !

Cataline Sénéchal
 

Enquêtes publiques

IEB référence l’ensemble des enquêtes publiques des 19 communes bruxelloises, ainsi que des avis les concernant sur lafficherouge.ieb.be. Le site reprend les enquêtes en cours, et remonte jusqu’à 2003. Vous avez également la possibilité de recevoir, en vous créant un compte, chaque semaine par e-mail, les enquêtes publiques en cours, selon vos critères pré-établis.

Enquêtes suivies par IEB

IEB défavorable au parking relais de Crainhem

Dans le cadre de l’enquête publique sur la construction d’un parking de transit P+R lié à la station de métro Crainhem, IEB remet un avis à la de Commune de Woluwe-Saint-Pierre.

Pour IEB, les parkings relais de ce type sont inefficaces en région bruxelloise. Alors que l’ambition, inscrite dans le Plan Good Move, est de créer 10 parkings de ce type, les exemples existants montrent une sous-exploitation de ces installations. Il nous semblerait plus efficace de rediriger ces budgets vers l’amélioration des transports publics et d’utiliser cet espace pour des fonctions utiles à la ville, telles que du logement abordable, des crèches, des services sociaux ou culturels ou du commerce de proximité. Une telle politique limiterait l’étalement urbain et donc les déplacements entrants à Bruxelles.

Enquête publique jusqu'au 17 septembre 2020.
Concertation le 2 octobre 2020.
lafficherouge.ieb.be
Parking relais Crainhem - Avis d’IEB - 15.09.2020
Thyl Van Gyzegem
 
Enquêtes suivies par IEB

Schuman, de rond-point en place

Le projet avait été annoncé en grande pompe à la fin de la législature précédente, l’enquête publique pour le réaménagement du rond-point Schuman commence. Le projet est d’envergure et mérite l’attention des habitant·es et associations.

Enquête publique jusqu'au 15 octobre 2020.
Concertation le 28 septembre 2020.
lafficherouge.ieb.be
Maud Marsin
 
Enquêtes suivies par IEB

Réaménagement de la rue Wayez à Anderlecht

Le permis d’urbanisme vise le renouvellement des voies de tram de la rue Wayez et le réaménagement des abords de la station Saint-Guidon et de la place de la Vaillance. Plus généralement, c’est l’amélioration de l’accessibilité piétonne et cycliste du périmètre qui est visée par le projet, et l’installation de mobilier urbain.

Enquête publique jusqu'au 3 octobre 2020.
Concertation le 15 octobre 2020.
lafficherouge.ieb.be
Thyl Van Gyzegem - Damien Delaunois
 
Enquêtes suivies par IEB

Bis repetita

Ixelles – boulevard du Triomphe : Alors que l’association Bruxelles-Nature avait fait invalider le projet par le Conseil d’État, tandis que la commission de concertation avait unanimement rejeté une demande similaire en décembre, « Universalis Park » surgit à nouveau sur le campus de la Plaine. Au programme, une centaine d’appartements de standing, plusieurs centaines de logements étudiants et de nombreux parkings au cœur d’un espace vert. La demande de permis d’urbanisme est fragmentée et les différentes enquêtes publiques ont lieu entre le 27 août et le 25 septembre.

Enquête publique jusqu'au 25 septembre 2020.
Concertation le 14 octobre 2020.
lafficherouge.ieb.be
Olivier Fourneau
 
> Consultez l'inventaire des enquêtes publiques et abonnez-vous à l'AFFICHE ROUGE pour recevoir, par mail, une liste répondant à vos critères.
 
 

Revue du web

À la une cette semaine :

> Travail social et crise du logement à Bruxelles

- inegalites.be
> La revue du web.
 

Agenda

mercredi 23 septembre
La ville pour les femmes, la ville par les femmes !
09h @ ULB Solbosch, Ville de Bruxelles

Pour sa 51e école urbaine, l’ARAU invite une dizaine de chercheur·euse·s et d’acteur·trice·s pour tenter de dessiner les contours d’une ville plus inclusive à l’égard des femmes. L’évènement, complet, sera retransmis en vidéo dans les jours à venir.

 
vendredi 25 septembre
Journées du matrimoine
@ Partout, Bruxelles

Si les Journées du Patrimoine existent depuis des décennies, les Journées du Matrimoine manquaient à l’appel en Belgique. Initiées à Paris il y a 5 ans, les Journées du Matrimoine se diffusent en France… et dorénavant à Bruxelles pour la deuxième année consécutive. Il s’agit de mettre en lumière la place des femmes dans l’architecture et l’espace public. A l’initiative de la plateforme L’architecture qui dégenre et de l’asbl L’Ilot – Sortir du sans-abrisme, les Journées du Matrimoine se dérouleront à Bruxelles les 25, 26 et 27 septembre 2020. Ce week-end, profitez de visites guidées, projection, table ronde et ateliers.

 
samedi 10 octobre
Ville Productive : Citywalk
10h @ Pôle Nord, Bruxelles

Balade à travers le quartier maritime avec un regard axé sur les activités économiques. Vieux bâtiments industriels et productifs, start-ups, projets d’économie circulaire, grossistes, garages, chantiers de construction, entrepôts, etc. Quelles sont les tensions entre les activités productives et les autres fonctions urbaines ?

 
samedi 26 septembre
Manifestation mondiale contre le déploiement de la 5G
14h @ Gare centrale, Ville de Bruxelles
 
dimanche 27 septembre
L’accompagnement des habitant·e·s dans les problématiques liées à l’état du logement
09h30 @ De Kriekelaar, Schaerbeek
 
mardi 29 septembre
Les exigences minimales de sécurité, de salubrité et d’équipement d’un logement – normes, plaintes, inspection, sanctions et accompagnement des locataires
09h30 @ De Kriekelaar, Schaerbeek
 
mercredi 30 septembre
Devenez embellisseur·euses de rue - 5 rencontres citoyennes
@ Partout, Bruxelles
 
samedi 3 octobre
DKabaret #1
14h @ DK, Saint-Gilles
 
dimanche 11 octobre
Périphéries (En ville !)
17h @ Nova, Bruxelles
 
jeudi 15 octobre
Assemblée générale nationale de La Santé en lutte
19h @ Lieu communiqué ultérieurement
 
vendredi 16 octobre
Le droit au logement, une question de genre ?
13h30 @ De Kriekelaar, Schaerbeek
 
Conférence-débat : "La ville vous appartient. Combattre l’architecture du mépris"
18h30 @ En ligne
 
samedi 17 octobre
Périphéries (En ville !)
19h @ Nova, Bruxelles
 
 
À lire

Analyse « Logements publics cherchent locataires désespérement »

En 2013, le Gouvernement bruxellois donnait le feu vert aux sociétés de logement social (SISP) pour se lancer dans la production de logements locatifs, modérés et moyens. Une décision inacceptable aux yeux du RBDH vu les besoins en logement des plus précaires. Interrogée en juin dernier au Parlement, la Secrétaire d’État au logement est revenue sur cette mesure aux allures de fiasco...

rbdh-bbrow.be
 
Soutien

Après les applaudissements, les licenciements

La santé en lutte a appris que suite a la « haie de déshonneur » le 16 mai passé devant un hôpital public bruxellois, des participant·e·s auraient reçu·e·s des menaces de licenciements ainsi que de non reconduction de contrat.

Le collectif publie la lettre d’un médecin – participant à la Haie, non reconduit dans son contrat – adressée à la direction hospitalière.

lasanteenlutte.org
 
À lire

« Un toit pour tous. Et pour toujours. »

Alter Échos publie un numéro hors-série de 84 pages reprenant un ensemble d’articles réalisés ces dernières années sur la thématique du sans-abrisme.

alterechos.be
 
 
 

Bruxelles en mouvements

Bimensuel d'Inter-Environnement Bruxelles.
 
 
BEM 307 - Éducation populaire : une remise en question permanente !
août 2020
 
Alors que passée la mi-août, chacun commence à penser tout doucement à la fin des vacances et à la rentrée, IEB sort le dernier numéro de son Bruxelles en Mouvements. Celui-ci est consacré à un versant spécifique de l’éducation : l’éducation populaire, aujourd’hui dénommée éducation permanente. Ce numéro du Bruxelles en Mouvements revient sur l’évolution historique et politique du champ de l’éducation permanente et interroge les pratiques actuelles à l’aide du regard croisé de diverses associations rencontrées, reconnues ou non par le décret. Il donne aussi la parole à quatre récits situés à Molenbeek, Laeken et dans les Marolles.
Il en ressort que le savoir local des dominés s’appuie sur leur expérience ordinaire en lien avec des situations concrètes s’inscrivant dans la complexité historique de leurs espaces vécus. Ce savoir est trop souvent décrédibilisé par le discours dominant en savoir non valable, comme relevant d’un « petit esprit » qui serait incapable d’appréhender le monde. La gestion de la récente crise est une illustration éclatante du dédain de nos dirigeants pour l’expertise d’en bas, celle des petites mains de la santé, du transport public… ou celle des oubliés (détenus, sans-abris, sans-papiers, marchands ambulants, forains…). Mettre fin à cette dépossession permanente en réhabilitant ces savoirs est un enjeu majeur de l’éducation.
> Lire en ligne.
> Abonnez-vous !
 
Inter-Environnement Bruxelles (IEB)
Rue du Chimiste, 34-36, 1070 Bruxelles
02 801 14 80 - info@ieb.be - www.ieb.be
Habitant·es et associations pour une meilleure qualité de la vie à Bruxelles.
Se désinscrire.Relire les anciennes lettres d'infos.